Proche-Orient : 85 Palestiniens, bloqués en Egypte, rentrent à Gaza

Quatre-vingt-cinq activistes palestiniens qui étaient bloqués en Egypte depuis la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas , ont pu regagné ce territoire. Selon des témoins, les  militants auraient regagner Gaza aux premières heures de dimanche.Un porte-parole du Hamas a affirmé que son  mouvement et l’Egypte s’étaient mis d’accord samedi pour permettre à des dizaines de militants de rejoindre Gaza par le point de contrôle de Rafah, terminal à la frontière égyptienne. Selon une autre source au sein du Hamas, plus de cinquante personnes parmi ceux qui ont été autorisés à passer sont des activistes et des membres du Hamas dont un porte –parole, Mouchir al-Masri et un député, Faraj al Ghoul. Cette initiative de la part de l’Egypte peut laisser entendre que les relations diplomatiques entre Le Caire et le Hamas qui étaient très distantes se sont peut-être quelque peu améliorées. «Il y a eu un accord entre le gouvernement d’Ismaïl Haniyeh (le Premier ministre limogé du Hamas) et la partie égyptienne qui a permis à ces personnes de rentrer», a indiqué un porte-parole du Hamas, Tahar al-Nounou. Selon M. Nounou, cet accord est intervenu afin d’éviter que des membres du Hamas ne soient arrêtés par Israël . En effet, le Hamas a exprimé des craintes de voir ses membres arrêtés par les Israéliens si leur retour s’effectuait via le point de passage d’al-Oja , entre l’Etat hébreu et l’Egypte. «Des mesures avaient été prises pour arrêter ces personnes bloquées si elles étaient passées par al-Oja», a assuré le porte-parole du Hamas. Notons que depuis la fermeture du point de passage de Rafah par l’Egypte en signe de protestation contre le coup de force armé du Hamas, plusieurs milliers de Palestiniens ont pu regagné Gaza via Israël.
Cet assouplissement de la part de l’Egypte envers le Hamas risque de déplaire au président palestinien Mahmoud Abbas ainsi qu’aux Etats-Unis qui souhaitent réunir en novembre M. Abbas, le Premier ministre israélien Ehud Olmert  et des dirigeants arabes à la conférence de paix sur le Proche-Orient .
Pour rappel, une centaine de Palestiniens, sur les milliers retenus en Egypte, avaient rejoint le 29 juillet la bande de Gaza. Une solution politique avait  fini par être trouvée entre l’Egypte et Israël. Des centaines de Palestiniens ont alors pu, chaque jour, traverser la frontière pour retourner chez eux. Mais, au lieu d’entrer directement par le terminal de Rafah, ils ont été emmenés en bus, via Israël, jusqu’au point de passage d’Erez, qui sépare Israël du nord de la bande de Gaza. Le poste-frontière de Rafah constitue  le seul point de passage vers l’étranger pour les habitants de la bande de Gaza, qui sont au nombre de 1,5 million.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *