Qui est Michael Zehaf-Bibeau, l’auteur de la Fusillade d’Ottawa ?

Qui est Michael Zehaf-Bibeau, l’auteur de la Fusillade d’Ottawa ?

Avant d'être abattu par les forces de police dans l'enceinte du parlement mercredi 22 octobre 2014, le tireur, Michael Zehaf-Bibeau, qui a tué un militaire au cénotaphe (monument commémoratif de guerre) se trouvait à Ottawa depuis au moins le 2 octobre 2014. Agé de 32 ans, ilcherchait à obtenir un passeport afin de se rendre en Syrie. C’est ce qu’a déclaré le Commissaire de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC-police fédérale), Bob Paulson,  lors d'une conférence de presse, jeudi 23 octobre 2014.

Selon la même source, le tireur, citoyen canadien et dont le père, Bulgasem Zehaf est d'origine libyenne, est né à Montréal. Il a vécu à Calgary et vivait jusqu'à tout récemment à Vancouver (ouest). Il avait récemment fait une demande de passeport pour laquelle il a été procédé à la vérification de ses antécédents.  

Par ailleurs, l'enquête de la GRC n'a révélé aucun lien entre Zehaf-Bibeau et Martin Couture-Rouleau, l'autre individu qui a renversé mortellement, lundi 20 octobre 2014, un des membres des Forces canadiennes et en a blessé un autre à Saint-Jean-sur-Richelieu, avant d'être abattu par les éléments de la police. Le casier judiciaire de Michael Zehaf-Bibeau montrait des infractions en matière de drogues, de violence et d'autres activités criminelles.

Mais l'assaillant, qui selon M.Paulson, "nourrissait probablement des croyances extrémistes", "ne faisait pas partie des 90 individus à risque élevé qui font actuellement l'objet d'enquêtes à la GRC" et qui avaient l'intention de voyager à l'étranger pour combattre aux côtés de groupes extrémistes.

A noter que l'enquête se poursuit encore afin de déterminer si le tireur avait reçu du soutien sous une forme ou une autre dans la planification de son attentat. Pour M. Paulson, Zehaf-Bibeau était interdit de détenir une arme en raison de son casier judiciaire. Dans ce sens la police devra déterminer la provenance de la carabine "Winchester" qu'il a utilisée pour tuer le soldat près du cénotaphe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *