Rassemblement à Gaza pour la journée des prisonniers

Les manifestants ont défilé du siège de la Croix-Rouge à Gaza jusqu’au  Parlement dans le centre de la ville, aux cris de "Libérez nos prisonniers!" et brandissant des banderoles sur lesquelles était inscrit: "Les prisonniers sont dans le coeur des Palestiniens".

De nombreux portraits -dont ceux de Ahmad Saadat, le chef du Front  populaire de libération de la Palestine (FPLP) et de Fouad Choubaki, un  responsable du Fatah- étaient aussi brandis.

Saadat et Choubaki ont été faits prisonniers par Israël après une opération militaire contre la prison palestinienne de Jéricho (Cisjordanie) le 14 mars, où ils étaient détenus sous supervision internationale.

M. Saadat était recherché par Israël pour son implication présumée dans l’assassinat d’un ministre israélien, Rehavam Zéevi, en octobre 2001.

Dans une lettre adressée au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le ministre de l’Information palestinien, Youssef Rizqa, a appelé l’organisation à faire "pression sur Israël" pour libérer les prisonniers,  hommes et femmes.

"Les visites des familles des prisonniers sont toujours entravées" par Israël, affirme le ministre, accusant aussi l’Etat hébreu de "faire obstacle"  au travail des avocats et de placer régulièrement les prisonniers à "l’isolement".

Plus de 9.000 Palestiniens sont détenus par Israël, dont quelque 8.000 dans des prisons civiles et 1.052 dans des centres de détention de l’armée, dont 203 détenus administratifs, séquestrés par ordre du commandement militaire sans véritable procès.

Par ailleurs, 369 Palestiniens arrêtés avant les accords d’Oslo de 1993 sont toujours détenus en Israël, selon le Bureau central palestinien des  statistiques, tandis que 186 autres sont toujours emprisonnés après avoir été arrêtés entre 1993 et au début de l’actuelle Intifada, en septembre 2000.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *