Raul Castro attendu au Brésil après le Venezuela

Trente-trois dirigeants de la région devaient prendre part à un marathon diplomatique dans la station balnéaire brésilienne de Costa do Sauipe, près de Salvador de Bahia (nord-est).
Raul Castro, 77 ans, fera à cette occasion ses premiers pas sur la scène internationale depuis qu’il a pris en juillet 2006 la relève de son frère Fidel Castro resté, à 82 ans et malgré la maladie, un des gardiens du régime communiste. Avant de se rendre au Brésil, le dirigeant cubain est resté deux jours à Caracas pour une visite symbolique –sa première hors de l’île en tant que président– au côté de son homologue vénézuélien Hugo Chavez, le chef de file de la gauche radicale et bête noire des Etats-Unis en Amérique latine. Le complexe touristique de luxe de Costa do Sauipe, situé à 80 km au nord de Salvador de Bahia, a été transformé en forteresse avec 4.000 policiers et militaires mobilisés pour protéger les dirigeants latino-américains. Des tireurs d’élite sont postés sur les toits tandis qu’un char barre l’entrée du complexe, que des hélicoptères survolent la zone et qu’une frégate patrouille le long de la plage. Après une réunion lundi au niveau ministériel, le sommet du Mercosur, le marché commun sud-américain qui réunit l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay (avec le Bolivie comme pays associés) ouvrira le marathon mardi matin. Mardi après-midi se tiendra la première séance du Sommet extraordinaire Amérique latine-Caraïbe (CALC), une idée lancée au début de l’année par le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, qui permet aux pays de la région de se retrouver sans les Etats-Unis ni les anciennes puissances coloniales, l’Espagne et le Portugal. Une seconde séance aura lieu mercredi matin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *