RCA : Bozizé en France, les combats continuent

«Le général Bozizé est reparti à Paris avec l’accord de la France », a déclaré lundi soir le ministre tchadien de la Communication, Moctar Wawa Dahab. Arrivé dimanche matin à N’Djamena, François Bozizé a donc quitté la capitale tchadienne comme il y était arrivé, sans être inquiété et par un autre vol Air France. Selon certains le chef d’état-major limogé par le président centrafricain il y a un an, aurait utilisé une fausse identité lors de l’aller, prenant les autorités françaises de cours.
Le Quai d’Orsay avait alors déclaré ne pas savoir où le général se trouvait. François Bozizé avait été accueilli en France après l’accord conclu le 2 octobre à Libreville destiné à désamorcer la crise entre le Tchad (où il était réfugié) et la Centrafrique. Bangui avait alors fait savoir qu’elle préférait une destination où le général en exil aurait moins de «complices», comme par exemple l’Algérie.
Sur le terrain, les combats entre partisans de Bozizé et forces loyalistes soutenues par la Libye se poursuivaient encore, malgré de brèves périodes d’accalmie. D’après le témoignage de plusieurs habitants de Bangui, des tirs ont été entendus près de la résidence du chef de l’Etat, Ange-Félix Patassé, située au nord.
Aux Nations Unies, le secrétaire général a exprimé mardi sa «profonde préoccupation», condamné le recours à la force pour s’emparer du pouvoir à Bangui et invité les rebelles à déposer les armes. Selon son porte-parole, Fred Eckard, Kofi Annan a également exhorté la communauté internationale à aider au déploiement en RCA d’une force régionale légère comme le principe en a déjà été acquis.
Après la France dimanche, le Cameroun voisin a pour sa part apporté son soutien au «gouvernement légitime de la RCA». «Le Cameroun exprime son rejet de tout changement politique par des voies non constitutionnelles conformément à la déclaration d’Alger de l’OUA», a affirmé le communiqué du ministre d’Etat chargé des Relations extérieures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *