Regain de violences au Proche-Orient

L’attentat suicide perpétré jeudi dans un autobus à Tel-Aviv a fait au moins cinq morts et quarante blessés, dont huit graves. Un porte-parole du Maguen David Adom, l’équivalent israélien de la Croix-Rouge, a de son côté fait état de « 49 blessés, dont dix graves ». Il a précisé que l’explosion s’était produite dans la partie avant d’un autobus, au niveau d’un carrefour près de la grande synagogue de Tel-Aviv.
Cette attaque faisait suite à l’attentat de mercredi, qui a tué un policier israélien, en plus de son auteur. Il s’agissait du premier acte kamikaze palestinien revendiqué par le Djihad islamique depuis le 4 août dernier. Le Djihad a aussi présenté cet attentat comme un message adressé à Ariel Sharon pour le 20ème anniversaire des massacres dans les camps palestiniens de Sabra et Chatila, au Liban.
Après six semaines de calme précaire, l’occupation comme les opérations militaires israéliennes n’ayant jamais cessé, l’Etat hébreu a annoncé s’attendre à une nouvelle «campagne terroriste». «Nous sommes de toute évidence confrontés à une campagne terroriste de la part de toutes les organisations palestiniennes», a affirmé jeudi Avi Pazner, porte-parole d’Ariel Sharon. L’Autorité palestinienne a pourtant encore condamné les attentats et appelé tous les mouvement palestiniens à faire de même.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *