Réseau mondial de pédopornographie : 16 interpellations en Belgique

Quelque 150 perquisitions ont été menées dans onze pays européens (Belgique, Autriche, Pays-Bas, Estonie, France, Hongrie, Italie, Lituanie, Slovaquie, Espagne et Suède) et aux Etats-Unis, selon Europol.

Selon les médias belges, les seize personnes ont été interpellées à l’issue de 20 perquisitions menées dans des localités du Nord et du Sud du pays: Hasselt, Anvers, Bruges, Bruxelles, Malines, Termonde, Turnhout, Eupen, Liège et Namur. Neuf des personnes interpellées ont reconnu les faits ou possédaient du matériel à charge. Pour les sept autres suspects, une enquête complémentaire doit être menée, selon la police qui a procédé à la saisie de six ordinateurs et d’un millier de supports (DVD, CD et vidéos).

L’enquête avait débuté l’an dernier après qu’un utilisateur d’Internet ait déposé plainte au point de contact central d’un "tableau d’affichage digital" (Bulletin Board Services) sur internet. L’utilisateur avait découvert que de la pornographie enfantine était proposée et diffusée mondialement via ce BBS. Le réseau utilisait des techniques sophistiquées afin de protéger ses membres.

L’identité des acheteurs était tenue secrète et le matériel authentique était envoyé de manière codée. Après enquête, la police a réussi a trouver la trace du propriétaire du tableau d’affichage digital.

Du matériel semblable avait déjà été diffusé auparavant via ce tableau d’affichage. Selon Europol, près de 2.500 adresses Internet de personnes (IP) ayant téléchargé des images à caractère pédophile avaient été découvertes lors de cette enquête.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *