Réunion informelle hispano-britannique sur Gibraltar

Les ministres espagnol et britannique des Affaires étrangères Josep Piqué et Jack Straw ont eu une rencontre informelle durant plusieurs heures après la clôture de la réunion Euro-Méditerranée de Valence dans l’hôtel où ils logeaient pour discuter de l’accord hispano-britannique sur la souveraineté de la colonie britannique que les deux pays se sont engagés à conclure avant l’été, ont confirmé les services diplomatiques du gouvernement espagnol.
Selon «El Pais», les deux ministres, accompagnés de leurs secrétaires d’Etat respectifs aux Affaires européennes Ramon de Miguel et Peter Hain, ont discuté d’une «souveraineté totale partagée» sur Gibraltar, territoire de 6 km2 à l’extrême-sud de la péninsule ibérique, cédé «à perpétuité» par l’Espagne au Royaume-Uni par le traité d’Utrecht de 1713. Un des sujets épineux soulevés par cette «souveraineté partagée», selon le quotidien espagnol de gauche, concerne la revendication finale de souveraineté exprimée par l’Espagne.
Selon «El Pais», Madrid accepterait une souveraineté partagée de durée indéterminée, en conservant une des clauses du traité d’Utrecht qui stipule que si Londres décidait d’abandonner sa souveraineté sur le rocher, l’Espagne serait prioritaire pour recouvrer celle-ci. Sans vouloir commenter l’information d’El Pais, les services diplomatiques du gouvernement espagnol ont seulement confirmé que les deux ministres avaient profité de leur présence à valence pour tenir cette «réunion de travail».
L’Espagne et la Grande-Bretagne ont relancé en 2001 le «processus de Bruxelles» créé en 1984 pour régler ce problème de souveraineté et ont convenu de conclure un accord avant cet été. Le gouvernement local de Gibraltar, qui refuse de participer à ces négociations au sein de la délégation britannique, s’oppose à toute cession de souveraineté à l’Espagne.
Selon une source diplomatique espagnole, une nouvelle réunion officielle de MM. Piqué et Straw est prévue en mai, à une date encore indéterminée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *