Saddam Hussein a arrêté sa grève de la faim

"J’ai rencontré dimanche mon client pendant sept heures. A notre demande, il avait arrêté la grève de la faim qu’il avait observée pendant onze jours, car cela pouvait influer sur son état de santé. Il a perdu quatre à cinq kilos, mais il se porte bien", a ajouté l’avocat.

Saddam Hussein avait affirmé le 14 février être en grève de la faim avec ses sept coaccusés, depuis trois jours. Il semble donc qu’il ait arrêté sa grève le 22 février.

"Il y a eu un contact direct avec lui pour lui demander d’arrêter", a-t-il souligné sans vouloir préciser le type de contact qu’il avait eu pour le convaincre de cesser sa grève.

Il a affirmé ne pas savoir précisément si les sept autres coaccusés avaient également cessé leur grève de la faim. "Je pense que c’est le cas", a toutefois dit Me Doulaëmi.

"Hier (dimanche), lors de ma rencontre avec mon client, nous avons évoqué durant sept heures tous les aspects du procès", a poursuivi Me Doulaëmi.

L’avocat de Saddam Hussein, qui est rentré à Bagdad en provenance d’Amman, a par ailleurs indiqué avoir demandé "au tribunal le report de la treizième audience prévue mardi en raison de la situation de sécurité dans le pays et des questions de procédure".

"Nous avons expliqué que des avocats arabes et étrangers de l’équipe de défense n’avaient pas encore accompli toutes les formalités requises pour assister à l’audience", a ajouté Me Doulaëmi.

Le président du Haut tribunal pénal "s’est engagé auprès de nous à satisfaire toutes nos justes revendications et nous a demandé d’assister le 28 février à l’audience afin de régler tous les problèmes".

"Nous étudions la question et une décision sera prise d’ici ce soir", a-t-il déclaré.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *