Saddam Hussein : la fin de la cavale

Saddam Hussein : la fin de la cavale

Saddam Hussein, l’as de pique des personnalités de l’ancien régime de Bagdad les plus recherchées, a été capturé alors qu’il dormait dans une maison dans son fief au nord de Bagdad. L’armée américaine, guidée par une force spéciale kurde chargée de traquer les dirigeants de l’ancien régime, a capturé un homme dans le sous-sol d’un immeuble de la ville située dans le centre-nord de l’Irak, au cours d’opérations de ratissage visant à retrouver Saddam Hussein, a précisé dimanche un haut responsable américain. Il a ajouté que les premiers tests d’identification ont confirmé qu’il s’agit bien de l’ancien président irakien. « Cela se présente bien », a déclaré ce haut responsable sous couvert de l’anonymat, précisant que d’autres tests, notamment ADN, étaient effectués pour confirmer l’identité de l’homme arrêté. Le porte-parole du Congrès national irakien a confirmé l’arrestation sur la chaîne satellitaire Al-Jazira. « Nous sommes sûrs à 100% que Saddam est actuellement détenu par les forces américaines », a déclaré Entifadh Qanbar, porte-parole du CNI que dirige Ahmed Chalabi, membre du Conseil de gouvernement transitoire. Le CNI a lui aussi fait état de tests ADN. L’agence officielle iranienne Irna, citant comme source le chef kurde Jalal Talabani, avait affirmé, dans un premier temps peu avant 11h à Paris, que Saddam Hussein avait été capturé dans son fief de Tikrit, un des principaux foyers de la résistance anti américaine en Irak, à 180 km au nord de Bagdad. L’agence n’avait pas donné davantage de détails, mais un haut responsable irakien citant l’administrateur américain Paul Bremer a ensuite confirmé l’arrestation. Dara Noor, membre du Conseil de gouvernement irakien, a déclaré que l’instance provisoire avait été informée par un appel téléphonique de Paul Bremer de la capture de l’ancien dictateur. « Paul Bremer a confirmé au Conseil de gouvernement que Saddam avait été capturé à Tikrit », a-t-il rapporté. « Il a parlé au téléphone à plusieurs membres du Conseil, dont Ahmed Chalabi. » Ahmed Chalabi est un membre de premier plan du Conseil de gouvernement qui entretient des liens étroits avec l’administration américaine. « J’étais sur que les Kurdes allaient attraper Saddam Hussein car ils ont des amis arabes à Tikrit, Mossoul et dans le reste du pays », a dit Chalabi « Les forces américaines ont annoncé à Tikrit que Saddam Hussein avait été arrêté dimanche » a déclaré de son côté Jalal Talabani qui, selon Irna, s’exprimait à la frontière irako-iranienne. « Les Américains ont dit qu’ils annonceraient l’arrestation dans les prochaines heures », a ajouté le chef de l’Union patriotique du Kurdistan qui se rendait en Iran pour prendre l’avion à destination de l’Europe, selon Irna. Depuis la chute de Bagdad, les supputations allaient bon train sur la survie de Saddam Hussein. Ce qui permettait aux Irakiens nostalgiques d’espérer le retour à l’ancinne situation. Pour eux, seul Saddam Hussein était en mesure de mettre un terme au chaos et à l’anarchie qui règnent dans les rues irakiennes depuis l’occupation américano-britannique. Des rumeurs circulaient régulièrement sur les capacités et les moyens dont disposait Saddam Hussein pour se cacher et semer les forces américaines en devançant leurs plans. « Sur la foi d’informations que Saddam Hussein se cache dans une maison à Tikrit, les forces spéciales kurdes de l’Union patriotique du Kurdistan (UPK) dirigées par Kousrat Rassoul Ali et des forces spéciales américaines l’ont arrêté », a indiqué pour sa part, en Irak, un haut responsable de l’UPK, sous le couvert de l’anonymat. « Il s’agit de la même force qui a arrêté Taha Yassine Ramadan à Mossoul », à 360 km au nord de Bagdad, a-t-il ajouté, en référence au vice-président irakien arrêté à la mi-août par des combattants kurdes et remis aux forces américaines. Trois membres du Conseil de gouvernement ont été invités par les forces de la coalition à se rendre dimanche à Tikrit pour identifier Saddam Hussein, a affirmé un haut responsable du Conseil. L’hypothèse de la capture de Saddam Hussein lors d’un raid avait été rapidement confirmée par des officiels américains cités sur le site Internet de la chaîne d’informations américaine, CNN. Ces sources sont restées prudentes, dans un premier temps, sur l’identité d’un suspect, portant une fausse barbe, capturé pendant le raid auquel les forces kurdes ont collaboré.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *