Salvador : scandale à l’ambassade d’Israël

Salvador : scandale à l’ambassade d’Israël

La diplomatie israélienne s’est retrouvée récemment dans une situation très embarrassante après un scandale provoqué par l’ambassadeur de l’Etat hébreu au Salvador.
L’incident remonte à deux semaines. Selon des détails initialement publiés par le quotidien «Maariv», la police de San Salvador a retrouvé dans la rue l’ambassadeur israélien, Tzuriel Refael, ivre et nu. L’homme était bâillonné. Il avait, selon les médias israéliens, une balle en caoutchouc dans la bouche. Les policiers ont également retrouvé près de lui des accessoires sexuels.
Malgré son état d’ébriété, M. Refael a décliné son identité aux policiers et précisé qu’il était l’ambassadeur d’Israël au Salvador.
La porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Zehavit Ben-Hillel, a confirmé ces informations. Elle a aussi annoncé le rappel de l’ambassadeur non pas pour ses penchants sexuels, mais en raison du «comportement inconvenant de la part d’un diplomate».
«En 60 ans d’existence de l’Etat d’Israël, certains de nos diplomates ont eu des conduites qui nous ont embarrassés, comme cela arrive dans tous les pays, mais un ambassadeur coupable de conduite indécente sur la voie publique cela n’est jamais arrivé. C’est le comble !», a, pour sa part, commenté une source au ministère israélien des Affaires étrangères citée par l’agence Reuters.
Célibataire et âgé d’une cinquantaine d’années, Tzuriel Refael, occupait depuis six mois le poste de représentant d’Israël au Salvador. C’était sa première nomination entant qu’ambassadeur. Auparavant, il travaillait au sein de l’ambassade de l’Israël en Espagne. Il avait également été directeur du Centre israélien d’information à Jérusalem.
C’est le deuxième incident cette année qui implique un diplomate israélien après la mort mystérieuse du directeur général de la Mission diplomatique israélienne de la défense en Europe, David Dahan.
L’an dernier, l’État hébreu a remplacé son représentant en Australie, qui avait qualifié Israël et l’Australie de «nations-sœurs», car situées toutes deux en Asie alors que leur population n’a pas «la peau jaune et les yeux bridés». Toujours en 2005, un autre diplomate avait été mis en cause pour avoir publié des photos de femmes nues sur Internet pendant une mission au Brésil.
En l’an 2000, l’ambassadeur d’Israël en France avait succombé à un arrêt cardiaque à Paris. La diplomatie israélienne s’est toujours refusée de rendre publiques les circonstances de son décès. Mais selon la presse, il aurait été trouvé en compagnie d’une maîtresse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *