Sghaïer Ould MBareck se retire pour soutenir Ould Abdel Aziz

L’ancien Premier ministre mauritanien et candidat à la présidentielle mauritanienne du 18 juillet, Sghaïer Ould MBareck, a annoncé lundi 6 juillet, à la presse le retrait de sa candidature pour soutenir l’ex-chef de la junte, le général Mohamed Ould Abdel Aziz. «J’ai décidé, après échange avec les directions de ma campagne à tous les niveaux, de me retirer pour soutenir le candidat Mohamed Ould Abdel Aziz, candidat du changement constructif et de la sérénité», a affirmé M. Ould MBareck au cours d’une conférence de presse. Celui qui a été deux fois chef du gouvernement sous le président Maaouiya Ould Taya, a expliqué son retrait par la faiblesse de ses moyens qui ne lui permettent pas de mener deux campagnes électorales successives, après une première campagne pour la date du 6 juin initialement prévue pour la présidentielle.
M. MBareck et deux autres candidats, Hamidou Baba Kane, vice-président de l’Assemblée nationale, et Ibrahima Moctar Sarr, chef de l’Alliance pour la justice et la démocratie (AJD), avaient récemment exigé le remboursement des frais effectués pour cette première campagne, avant d’entamer celle en vue du 18 juillet. «Hamidou Baba Kane et Ibrahima Moctar Sarr continuent leur campagne en dépit de cela, mais moi je l’arrête par réalisme politique», a-t-il affirmé, avant de rendre hommage à Ould Abdel Aziz qui «a fait des concessions importantes révélatrices de son patriotisme et du souci majeur qu’il se fait des intérêts supérieurs de la Nation». Après son retrait, neuf candidats restent en lice pour la présidentielle du 18 juillet dont les principaux leaders de l’opposition et l’ex-chef de la junte. Cette élection est censée permettre à la Mauritanie de revenir à un régime constitutionnel normal, après le putsch du 6 août qui avait renversé son premier président démocratiquement élu, Sidi Ould Cheikh Abdallahi. Pour rappel, les acteurs politiques de la Mauritanie se sont résolument engagés pour la présidentielle du 18 juillet.
La liste définitive, établie sur la base de l’ordre de dépôt des dossiers de candidature auprès du secrétariat du Conseil constitutionnel affiche les noms qui suivent : Mohamed Ould Abdel Aziz, Hamidou Baba Kane, Ibrahima Moctar Sarr, Ahmed Ould Mohameden Ould Daddah, Mohamed Jemil Ould Mansour, Ely Mohamed Vall Eleya, Messaoud Ould Boulkheir, Hamady Ould Meimou et Saleh Ould Mohamed Ould Hanena.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *