Sharon, Bush et Powell blanchis

Dans un arrêt rendu en audience publique en milieu de journée, la Cour de cassation, plus haute instance judiciaire belge, a justifié cette décision par le fait qu’aucun des plaignants n’avait la nationalité belge au moment du début des actions contre Sharon et Bush père et Powell. Ariel Sharon faisait l’objet de plaintes en Belgique depuis 2001, pour sa responsabilité présumée dans les massacres des camps palestiniens de Sabra et Chatila, en juin 1982 au Liban. À l’époque des faits, l’actuel Premier ministre de l’Etat hébreu était ministre de la Défense et dirigeait la campagne militaire de Tsahal au Liban. George Bush père et Colin Powell étaient, quant à eux, visés par une plainte relative à l’offensive menée contre l’Irak pendant la Guerre du Golfe en 1991. Le dessaisissement de la justice belge fait suite à l’abrogation cet été par le Parlement belge d’une loi dite « de compétence universelle », qui permettait auparavant aux tribunaux du Royaume de juger des crimes de guerre, quel que soit le lieu où ils ont été commis et la nationalité des auteurs et victimes. Cette loi, vivement dénoncée par les Etats-Unis et Israël, avait fini par placer la diplomatie belge dans l’embarras sur la scène internationale. Présent à l’audience mercredi, le porte-parole de l’ambassade d’Israël en Belgique, Daniel Saada, s’est dit « évidemment satisfait » de la décision de la Cour de cassation. La décision de la Cour de cassation a été naturellement été accueillie avec déception par les avocats des plaignants contre les dirigeants israélien et américain. « Cela met un terme définitif au parcours judiciaire en Belgique », a reconnu l’un des avocats des plaignants de Sabra et Chatila, Me Luc Walleyn. « Pour les victimes, la Belgique avait ouvert une porte, elle l’a maintenant refermée », a-t-il ajouté. Un autre avocat, Me Medhdi Abbes, a estimé qu’il s’agissait d’un « arrêt de circonstance ». « Cela prouve que la Belgique est un trop petit pays pour supporter les pressions de l’Oncle Sam », a-t-il dit.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *