Sharon reconnait enfin qu’il y aura un État palestinien

L’armée israélienne a réoccupé la ville de Naplouse, en Cisjordanie, alors que dans la Bande de Ghaza un bébé palestinien de trois ans a été tué et sa mère grièvement blessée, touchés par un tir d’obus.
Sur un autre plan, Sharon et Netanyahu, qui se disputent la direction du Likoud, ont à nouveau affiché publiquement leurs divergences : Sharon affirme que l’Etat palestinien était un fait accompli, alors que Netanyahu refuse cette fatalité. En outre, l’actuel Premier ministre s’est déclaré hostile à l’expulsion de Yasser Arafat préconisée par son chef de la diplomatie. «Il faut qu’il sache qui est Yasser Arafat. Ceci est mon pays, le pays de mon arrière, arrière, arrière-grand-père », a répondu le Présidant palestinien à Netanyahu. Sharon estime qu’à la fin «il y aura un accord politique qui entraînerait la création d’un Etat palestinien» , précisant que cet Etat «existait déjà de fait » et qu’il était personnellement «en faveur d’un accord politique». Interrogé sur l’expulsion de Yasser Arafat, prônée par son rival au Likoud, il a répondu que le Mossad et le Shin Beit avaient recommandé de ne pas le faire parce que le tort causé à Israël serait plus grand.
Il a rappelé qu’il s’était «engagé envers les Etats-Unis à ne pas blesser physiquement» le Président palestinien. Au niveau palestinien, le Hamas en pourparlers au Caire avec le Fatah a rejeté toute idée de mettre fin aux opérations militaires à l’intérieur d’Israël.
Le chef de son bureau politique, Khaled Mechaal a réaffirmé que le Hamas ne pouvait accepter cette requête tant que la Cisjordanie et la Bande de Ghaza sont occupées par l’armée israélienne, car cela reviendrait à une capitulation après l’entrée de l’extrême droite dans le gouvernement Sharon. «Il n’est pas question que le peuple palestinien affronte ce gouvernement en mettant fin à l’Intifada», a défendu Mechaal. Il a aussi soutenu qu’il doutait qu’un arrêt des opérations militaires à l’intérieur d’Israël puisse mettre fin à l’occupation des territoires palestiniens ou redynamiser le processus de paix.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *