Syrie : Des ONG dénoncent des arrestations massives

Syrie : Des ONG dénoncent des arrestations massives

Des organisation de défense des droits de l’Homme ont dénoncé jeudi des arrestations massives en Syrie, dont celle d’un étudiant blogueur, au lendemain de heurts meurtriers entre manifestants et forces de sécurité dans le sud du pays. Un étudiant en journalisme et blogueur syrien, Ahmad Hadifa, 28 ans, a été arrêté jeudi à Damas par les services de sécurité, a indiqué l’Observatoire syrien pour les droits de l’Homme (OSDH) dans un communiqué. M. Hadifa avait déjà été arrêté pendant six jours en février sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui, selon l’ONG. Il a été interpellé «en raison de ses activités sur Facebook en faveur des protestations à Deraa» (sud), fief de la contestation, a précisé l’OSDH, dénonçant l’arrestation du blogueur ainsi que «les arrestations sans précédent de militants de la société civile lancées par les services de sécurité». Des ONG syriennes et internationales dénoncent des arrestations en masse de militants des droits de l’Homme survenues en Syrie parallèlement aux manifestations sans précent qui ont éclaté à Deraa depuis vendredi. Amnesty International a ainsi dressé une liste de 93 personnes arrêtées ce mois-ci dans plusieurs villes de Syrie, tout en estimant dans un communiqué que «le nombre réel de personnes arrêtées est vraisemblablement beaucoup plus élevé». Il s’agirait de personnes âgées de 14 à 45 ans, comprenant des étudiants, des intellectuels, des journalistes et des militants. Au moins 15 personnes ont été tuées mercredi à Deraa, noyau de la contestation contre le pouvoir en Syrie, selon des militants des droits de l’Homme, ce qui porte à 21 le nombre de décès en une semaine de contestation grandissante.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *