Syrie : HRW réclame des enquêtes transparentes

Syrie : HRW réclame des enquêtes transparentes

L’organisation Human Rights Watch (HRW) a exhorté les autorités syriennes à mener des enquêtes «transparentes» sur la mort de manifestants tués par balles et à tenir pour responsable toute personne ayant eu recours à un «usage illégal de la force». «Depuis trois semaines, les forces de sécurité syriennes tirent sur des manifestants en majorité pacifiques», a dénoncé HRW, dans un communiqué diffusé mardi soir. «Au lieu d’enquêter sur les responsables de ces tirs, les responsables syriens essaient d’en imputer la responsabilité à des groupes armés», a affirmé l’organisation. HRW s’intéresse en particulier à des manifestations ayant eu lieu le 1er avril à Douma, à 15 km au nord de Damas.
Selon l’organisation, qui se base sur des témoignages de manifestants, «au moins huit manifestants, voire peut-être 15, (y) ont été tués», «lorsque des hommes vêtus en civil ont ouvert le feu sur un rassemblement anti-gouvernemental». Les auteurs des tirs semblent être des membres des forces de sécurité «parce qu’ils se tenaient avec leurs armes derrière la police antiémeutes», a indiqué un protestataire. Les manifestants sortaient d’une mosquée lorsqu’il se sont retrouvés face à des centaines de policiers antiémeutes et des hommes en civil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *