Téhéran teste un nouveau missile sol-sol

«Ce missile, à deux étages avec deux moteurs, utilise du combustible solide combiné et possède des capacités extraordinaires et très grandes», a déclaré le ministre de la Défense, Mostapha Mohammad Najar.
La télévision d’Etat a diffusé des images du lancement d’un missile qui semble constitué de deux étages sous la coiffe.
Aucune information n’a été diffusée sur la portée du missile et sur le succès éventuel du test. «Le système de lancement, la très grande vitesse avec laquelle il peut être déployé et lancé font partie des caractéristiques de ce missile», a déclaré M. Najar.
Le Sejil ressemble fortement au missile Shahab-3, qui a une portée annoncée de 2.000 kilomètres, suffisante pour atteindre Israël. Le ministre de la Défense a affirmé que le test du nouveau missile n’était pas lié aux «récents événements régionaux et internationaux» et avait été programmé «depuis un an». «Le programme balistique de l’Iran s’inscrit dans le cadre de la doctrine de dissuasion de la République islamique et (…) ce missile ne sera utilisé contre aucun pays», a-t-il ajouté.. Les pays occidentaux et Israël craignent que le programme balistique de l’Iran puisse lui permettre de disposer de missiles équipés de tête nucléaire, si Téhéran arrivait à se doter de l’arme atomique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *