Terrorisme : l’Irak au coeur de la guerre

Terrorisme : l’Irak au coeur de la guerre

Un soldat américain a été blessé dans une attaque au lance-roquettes RPG à Mossoul (396 km au nord-ouest de Bagdad) tôt jeudi dernier, selon un porte-parole militaire américain. En parallèle, les troupes américaines marquaient le deuxième anniversaire des attentats du 11 septembre, en Irak, pays qualifié par le président George W. Bush de « front central de la guerre contre le terrorisme », tandis qu’Al-Qaïda appelait les Irakiens à intensifier leurs attaques. Un véhicule militaire a également été endommagé par l’explosion d’un engin au passage d’un convoi américain près de Falloujah, à 50 km à l’ouest de Bagdad, sur la principale autoroute menant à la capitale, a affirmé un témoin, mais le porte-parole a indiqué n’avoir pas connaissance de cet incident. Falloujah est située dans une région sunnite conservatrice où les attaques contre les forces américaines sont fréquentes. Les troupes américaines à travers l’Irak ont prié, chanté et observé des minutes de silence à la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre, qui ont marqué l’adoption par Washington de la doctrine de guerre « préventive ». Les cérémonies dans toutes les unités américaines en Irak doivent s’achever par une veillée aux flambeaux. A la veille de cette date symbolique, Al-Qaïda, commanditaire des attentats, a appelé les Irakiens à intensifier leurs attaques contre les forces d’occupation, dans un message audio attribué à l’Egyptien Aymane Al-Zawahiri. « Dévorez les Américains comme les lions dévorent leurs proies et enterrez-les dans les cimetières d’Irak », déclare la voix dans ce message, dont l’authenticité n’a pas pu être établie. « Dieu est avec vous et la nation (islamique) vous soutient », a poursuivi le bras droit du chef d’Al-Qaïda, Oussama ben Laden. Le message a été diffusé avec une vidéo montrant les deux hommes marchant dans une région montagneuse. Il intervient après une recrudescence des attaques anti-américaines en Irak au cours des dernières 48 heures. Un soldat de la 1ère division blindée a été tué mercredi en tentant de désamorcer un engin explosif de fabrication artisanale. Il s’agissait du deuxième soldat tué à Bagdad en moins de 24 heures, après une semaine sans perte pour l’armée américaine, et du 69ème tué au combat en Irak depuis le 1er mai, date à laquelle M. Bush a déclaré la fin des opérations majeures dans le pays. Sur le plan économique, le Conseil de gouvernement transitoire irakien a nommé mercredi Sinan al-Chebibi gouverneur de la Banque centrale. Cette décision « va renforcer la position de l’Irak dans la perspective de la conférence (internationale) des donateurs », les 23 et 24 octobre en Espagne, a déclaré le président en exercice du Conseil Ahmad Chalabi. Une correspondante à Bagdad de la chaîne qatariote Al-Jazira a par ailleurs été brièvement détenue par l’armée américaine après avoir été arrêtée mercredi. Atwar Bahjat a été arrêtée alors qu’elle couvrait une attaque à la bombe dans le quartier d’Al-Ghazaliyah à Bagdad. Elle a été par la suite conduite dans un centre de détention américain à l’aéroport de Bagdad, selon Al-Jazira. La chaîne qatariote a montré les lunettes de Mme Bahjat et son microphone tombé par terre après son arrestation qui, selon la télévision, a été menée de « manière violente ». Un porte-parole militaire américain a confirmé l’arrestation, sans pouvoir en indiquer les circonstances.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *