Treize morts et près de 60 blessés dans des attentats en Irak

Six civils ont été tués et 27 personnes blessées, dont des policiers, dans l’explosion d’une voiture piégée dans le centre de Baaqouba, à 60 km au nord-est de Bagdad, selon un nouveau bilan de source policière.

Un précédent bilan faisait état de 5 morts et de 17 blessés.

Selon la police, des badauds s’étaient attroupés dans un marché aux légumes autour du cadavre d’un homme assassiné. Lorsque la police est arrivée sur place, une voiture garée à proximité a explosé.

Quatre autres voitures bourrées d’explosifs ont explosé dans différents quartiers de Bagdad, tuant deux personnes dont un policier et blessant près de 28 personnes, dont six policiers, selon une source de sécurité.

A l’hôpital al-Kindi, une source médicale a indiqué que 13 personnes blessées dans un attentat à la voiture piégée survenu près de l’université de Moustansariyah, au centre de la capitale, ont été admis dans son établissement.

En outre, quatre obus de mortier ont été tirés sur le quartier populeux chiite de Sadr city, mais sont tombés dans des terrains vagues, blessant une seule personne, selon la police.

Par ailleurs, trois employés chiites d’un point de vente de sandwiches ont été tués par balle lundi matin sur leur lieu de travail à Hawijah, à 220 km au nord de Bagdad, tandis qu’un chef tribal sunnite est mort dans l’explosion d’un engin piégé, a indiqué la police.

Des hommes armés ont pris d’assaut avant 08H00 (05H00 GMT) le "restaurant Abdallah", dans la zone industrielle de Hawijah, tuant un père et ses deux enfants originaires de Bassorah (sud) qui y travaillaient, a indiqué le capitaine Imad Abdallah, de la police la ville.

Ces employés passaient habituellement la nuit à Kirkouk mais ont préféré rester sur place et ne pas prendre la route après la diffusion à Hawijah de tracts appelant au meurtre des chiites, arabes et Turcomans, a précisé l’officier.

La police avait arrêté l’une des personnes distribuant ces tracts, un habitant de Hawijah membre du groupe armé "Jaish Mohammad". De nombreux Turcomans chiites résident à Hawijah.

Un cheikh de la tribu des Obaëd, l’une des trois grandes tribus de la ville, a été tué lundi par l’explosion d’une bombe placée au bord d’une route, ont indiqué ses proches.

L’attentat a eu lieu à 06H30 (03H30 GMT) tandis que cheikh Tarek Abdallah Ibrahim al-Obaëdi se rendait de Hawijah à la localité voisine de Riyad, a précisé la police.

Plusieurs personnalités de cette ville ont été tuées au cours des dernières semaines, ce qui a poussé les notables de Hawijah à déclarer la guerre aux takfiri, extrémistes qui excommunient les musulmans.

A Iskandariya, à 60 km au sud de Bagdad, un civil a été tué et un autre blessé quand des inconnus ont ouvert le feu sur une épicerie en début de matinée. Un policier a, par ailleurs, été blessé par l’explosion d’une bombe au passage d’une patrouille au centre de la ville, selon la police .

Une bombe a explosé près de la mosquée chiite de Bouratha, au centre de la capitale, sans faire ni victimes ni dégâts.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *