Tunis et Nouakchott veulent accélérer l’instauration du libre-échange

Tunis et Nouakchott veulent accélérer l’instauration du libre-échange

La Tunisie et la Mauritanie ont exprimé le désir d’accélérer la création d’une zone de libre-échange pour dynamiser le commerce et la coopération à l’occasion d’une visite à Tunis du président mauritanien, a déclaré mardi la présidence tunisienne. Durant cette visite de 24 heures, la première du président Mohamed Ould Abdel Aziz, celui-ci a eu avec son hôte Zine El Abidine Ben Ali des entretiens exprimant leur «détermination à parachever les pourparlers pour l’instauration d’une zone de libre-échange», a indiqué le porte-parole de la présidence. Les deux hommes ont souligné le rôle important du secteur privé dans l’investissement, le commerce et la coopération technique, a-t-il ajouté. Ils ont aussi examiné «les derniers développements dans la région et les perspectives de l’impulsion du processus maghrébin» au sein de l’Union du Maghreb arabe (UMA), a poursuivi le porte-parole, cité par l’agence TAP. La Mauritanie et la Tunisie sont membres de l’UMA avec l’Algérie, la Libye, le Maroc, un ensemble fondé en 1987 mais bloqué notamment par les tensions entre Alger et Rabat sur le Sahara occidental, ancienne colonie espagnole annexée par le Maroc et revendiquée par le Polisario que soutient l’Algérie. Les discussions ont aussi porté sur les «efforts en cours pour impulser le processus de paix» au Proche-Orient, a dit le porte-parole. Le président mauritanien était accompagné des ministres de la Santé, de l’Enseignement et des Affaires sociales durant sa visite commencée lundi, sa première en Tunisie depuis sa prise du pouvoir en août 2008. Tunis et Nouakchott sont liés par de nombreux accords mais la valeur des échanges annuels, favorables à la Tunisie, se limite à quelque 10 millions d’euros.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *