Tunisie : le gouvernement s’engage à contenir la violence contre les femmes

La Tunisie a affirmé jeudi son souci de contenir la violence à l’égard des femmes, afin d’en réduire l’impact sur la société, dans un déclaration du gouvernement marquant la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Le gouvernement y affirme son engagement «à mettre en place une série de mécanismes et de mesures cohérentes pour contenir le phénomène de la violence fondée sur le genre social et en réduire les impacts». Il appelle à une coordination aux plans national, régional et international afin de «propager la culture des droits de la femme et de prévenir toute forme de discrimination, d’exclusion et de violence», selon le texte diffusé par l’agence gouvernementale TAP. Selon une enquête remontant à 2004, entre 20 et 40% des femmes subissent des violences corporelles exercées par leurs conjoints et plus de 50% se disent l’objet d’agressions verbales. Certains experts jugent ces chiffres sous-évalués en raison du silence qui a longtemps entouré le phénomène de la violence et de son caractère honteux. Le ministère de la Femme a organisé jeudi «un atelier de travail» sur les moyens «de suivi et d’évaluation de la violence fondée sur le genre». «A ce jour, trop peu de femmes portent plainte à cause de l’accueil qui leur est réservé dans les postes de police, où la violence est souvent banalisée», a déploré une participante. Jasia Hammami, coordinatrice d’une stratégie gouvernementale de prévention des comportements violents lancée en 2008, a déploré l’insuffisance de données scientifiques sur les formes et les causes de la violence à l’égard des femmes. Le gouvernement avait lancé il y a deux ans un numéro vert gratuit pour les femmes battues, mais aucun bilan, ni analyse des appels n’ont été publiés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *