Turkménistan : changement de photo présidentielle

Une photo du nouveau président turkmène Gourbangouly Berdymoukhammedov a remplacé pour la première fois mercredi en Une des journaux celle de son prédécesseur Saparmourat Niazov, mort en décembre après plus de 20 ans de pouvoir fondé sur un culte de sa personnalité.
La photographie de M. Berdymoukhammedov, élu en février avec près de 90% des voix exprimées, est agrémentée d’une citation de son discours d’investiture, en remplacement de l’habituel référence au Roukhnama, l’ouvrage politico-spirituel de Niazov et qui avait été élevé au rang de Bible dans le pays. «Je me repose sur mon peuple natal, ensemble nous couvrirons le chemin de l’amitié, de la fraternité, de la solidarité, de l’humanisme, de la paix, et nous ferons du Turkménistan neutre et indépendant un Etat fort et puissant», pouvait-on lire sous le portrait du nouveau chef de l’Etat.
La photo de Niazov ornait depuis plus de quinze ans la Une des journaux turkmènes.
Le serment à Saparmourat Niazov Turkmenbachi (Chef de tous les Turkmènes), qui était publié quotidiennement en une des journaux, avait lui été remplacé la semaine dernière par un simple serment au «président du Turkménistan».
Niazov, qui était président à vie, avait institué un culte délirant de sa personnalité, n’hésitant pas à renommer les mois de l’année en son honneur et en celui de membres de sa famille, et à couvrir le pays de statues à sa gloire. Si les portraits du défunt président visibles dans tout Achkhabad n’ont pas été démontés, des premiers signes d’un recul du culte entourant Niazov apparaissent.
Déjà, aucune cérémonie n’avait été organisée le 1er février pour marquer la fin du deuil traditionnel de 40 jours ayant suivi sa mort, et désormais son visage n’est plus systématiquement publié dans les journaux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *