Turquie : arrestation de 35 présumés membres de l’EI

Turquie : arrestation de 35 présumés membres de l’EI

Les unités anti terrorisme de la police ont mené des raids procédant à l'arrestation de ces mis en cause pour des présumés liens avec des terroristes de l'EI dans les provinces du sud-est notamment de Gaziantep, Kilis, Sanliurfa, Diyarbakir et Bing?l.

Ces prévenus se sont rendus à de nombreuses reprises dans les zones de conflit en Irak et en Syrie et auraient l'intention de mener des attaques, selon la même source qui n'a pas fourni d'autres précisions.

La Turquie a intensifié les opérations anti-terroristes contre l'EI après le double attentat-suicide d'Ankara, le 10 octobre, qui a fait 102 tués.

Deux policiers ont été tués, lundi, dans une explosion lors d'un raid de la police contre un immeuble dans la province de Diyarbakir. Sept membres de l'EI ont été abattus dans les accrochages ayant suivi et douze autres ont été capturés.

Vendredi dernier, la police a intercepté 27 présumés membres du groupe djihadiste de l'EI dont 12 étrangers dont cinq à Kilis alors qu'ils tentaient de franchir la frontière vers la Syrie pour rejoindre l'organisation terroriste.

La police a lancé aussi une vaste chasse aux terroristes en publiant, samedi, dans les médias les photos de quatre terroristes dont une femme née au Kazakhstan qui pourraient commettre une attaque terroriste majeure .

Selon les avis de recherche publiés avec photos et pièces d'identité réelles et fausses utilisées par les quatre présumés terroristes, ces derniers, membres de l'EI, sont entrés récemment dans le pays en provenance de Syrie et se préparent à commettre un acte de sabotage afin de générer un émoi dans le pays .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *