Turquie : le gouvernement veut réviser la Constitution

Turquie : le gouvernement veut réviser la Constitution

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé dimanche une prochaine révision de la Constitution pour la mettre aux normes européennes de démocratie, au moment où son pays traverse une crise provoquée par un présumé complot militaire visant son gouvernement en 2003. «Il ne s’agira pas de réviser de fond en comble la Constitution, mais nous envisageons d’amender certains articles, notamment celui sur l’interdiction des partis politiques et le fonctionnement de la justice», a déclaré M. Erdogan au cours d’une conférence de presse. La Constitution turque actuelle, élaborée dans le sillage du coup d’Etat militaire de 1980, fait l’objet de contestations. «Nous procéderons rapidement afin d’en discuter avec les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale», a-t-il souligné, précisant que les amendements à venir s’inscrivaient dans les efforts de la Turquie de s’aligner sur les normes européennes de démocratie. La Constitution turque a été amendée plusieurs fois, notamment entre 2001 et 2004, pour permettre à Ankara de satisfaire aux conditions nécessaires à l’ouverture des négociations avec l’Union européenne. Une révision constitutionnelle a été l’un des premiers objectifs du gouvernement du Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste), après sa large victoire aux législatives de 2007.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *