Turquie : Nouveau bilan de la double explosion d’Ankara

Turquie : Nouveau bilan de la double explosion d’Ankara

Selon les services du Premier ministre, plus de 160 blessés sont toujours hospitalisés dont 65 dans des unités de soins intensifs.

Les auteurs de ce double attentat, le plus meurtrier dans le pays et qui n'a pas encore été revendiqué, sont des hommes dont l'un serait âgé de 25 à 30 ans, a ajouté la même source.

Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a évoqué, samedi, quatre groupes ayant la capacité à commettre de tels attentats notamment l'EI, le parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), le groupe extrémiste Parti/Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C) et le parti communiste marxiste-léniniste (MLKP).

Selon l'agence de presse Anadolu, les enquêteurs ont découvert l'existence de similitude dans la quantité et le type d'explosifs utilisés dans ce double attentat et celui de Suruç , perpétré le 20 juillet dernier et qui avait fait 34 morts dont le kamikaze, un turc du groupe djihadiste. Cette piste est privilégiée par les enquêteurs.

L'attentat de Suruç avait provoqué une réaction violente et des attaques en représailles du PKK contre les forces de l'ordre. Plus de 1.700 rebelles ont été tués lors d'opérations des forces de sécurité à l'intérieur et à l'extérieur du pays (nord de l'Irak).

En outre, plus de 141 membres des forces de l'ordre ont péri dans les attaques du mouvement rebelle ainsi que 30 civils.

Un vaste coup de filet antiterroriste a été également lancé contre l'EI, le PKK et le DHKP-C. Plus de 2.852 suspects ont été arrêtés dont 803 placés en détention par décisions de justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *