UE-Grippe aviaire-Vietnam : Aide de 35 Millions de Dollars de l’UE à l’Asie pour lutter contre la grippe aviaire

"Cette aide a été annoncée lors d’une rencontre entre le commissaire de la Santé de l’UE, Markos Kyprianou et son interlocuteur Cao Duc Phat", ministre vietnamien de l’Agriculture, a-t-on précisé au ministère vietnamien de l’Agriculture.
M. Kyprianou, qui n’a pas précisé quand cette aide sera déboursée, a néanmoins indiqué que "l’UE enverra également des experts en Asie pour discuter des plans de coopération avec ces pays dans la lutte contre la grippe aviaire".
Parallèlement à la tournée de 10 jours qu’effectue le commissaire de la Santé de l’UE, en Asie du Sud-Est qui a débuté dimanche avec une visite de trois jours au Vietnam, une conférence internationale s’est ouverte ce lundi à Genève, au cours de laquelle, un plan d’action d’urgence devrait être adopté pour s’efforcer de combattre la grippe aviaire qui touche désormais plusieurs nations en Asie et en Europe. Cette pandémie a officiellement tué depuis fin 2003, au moins 41 personnes au Vietnam et une soixantaine d’autres en Asie.
Selon le commissaire, l’UE avait rapidement réagi à l’épidémie en février 2004 par une assistance de 1,6 million d’euros.
A signaler d’autre part, que le groupe pharmaceutique suisse Roche a annoncé lundi qu’il fabriquera, d’ici fin 2006, 300 millions de traitements par an de Tamiflu, un antiviral réputé être efficace contre la grippe aviaire.
C’est une quantité dix fois supérieure à celle produite en 2004, précise le groupe suisse dans un communiqué publié à Bâle, donnant ainsi pour la première fois, une indication chiffrée de sa production de Tamiflu.
Par ailleurs, Roche, détenteur d’une licence de production exclusive du Tamiflu, indique avoir reçu plus de 150 offres de production par des laboratoires tiers.
Le groupe suisse a entamé les négociations avec huit de ces laboratoires, parmi lesquels figurent de grandes sociétés de génériques et de grandes sociétés pharmaceutiques.
Roche a également engagé des entretiens à ce sujet, avec "un certain nombre de gouvernements" dont ceux Taïwan et du Vietnam, l’objectif étant, d’arriver à sélectionner des partenaires fiables pour des discussions plus poussées, d’ici la fin novembre.
Les critères de sélection sont la qualité, les compétences techniques, et la capacité de mise en oeuvre rapide de la production.
Selon William Burns, chef de la division pharma de Roche, "les besoins des patients en cas de pandémie sont notre priorité numéro 1. Nous avons continuellement augmenté nos capacités de production et mis en place de nouveaux moyens pour faire passer cette production à 300 millions de traitements d’ici 2007".
Roche travaille depuis ces dernières années avec "beaucoup de gouvernements pour déterminer les besoins de stocks de Tamiflu", et a reçu des commandes de plus de 50 pays.
Roche a également donné 3 millions de traitement à l’OMS (Organisation mondiale de la santé) à utiliser dans les zones où éclatera la pandémie de grippe aviaire. Des lots de Tamiflu ont été également donnés à la Turquie et à la Roumanie, où des cas atteints du virus de la grippe aviaire ont été récemment signalés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *