Un Algérien et un Marocain à la tête de l’Espace maghrébin

Créé en mai 2001 à Oujda, avec siège à Casablanca, l’ «Espace maghrébin» se veut une association culturelle, sociale, démocratique, non gouvernementale, qui oeuvre pour l’unité maghrébine.
Le Congrès a élu un secrétariat général comptant 15 membres, ainsi qu’un Conseil de coordination composé de 51 membres, soit 10 représentants pour chaque pays maghrébin, auxquels s’est joint le Libyen Bouchrida pour services rendus en faveur de l’édification maghrébine. Les deux organes sont élus pour un mandat de trois ans. D’autre part, le Secrétariat général a reçu une invitation du ministère algérien des Affaires étrangères pour assister aux travaux de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du Maghreb, qui aura lieu les 17 et 18 janvier courant à Alger. Les congressistes ont approuvé le statut amendé et la Charte associative maghrébine ainsi qu’un programme d’action. Le Secrétariat général de l’ «Espace Maghrébin» a décidé de tenir sa prochaine réunion, fin mars, en Mauritanie. A signaler que le Congrès a prolongé son séjour à Alger par la tenue de son premier séminaire culturel, dimanche et lundi, sur le thème : «Communication culturelle maghrébine», avec la participation d’intellectuels, de représentants du monde des médias, de la culture et du mouvement associatif culturel et socio-économique.
La délégation marocaine, conduite par Abdelali Mestour, se composait de 30 membres représentant la société civile (professeurs, membres de partis, syndicats, ONG, journalistes).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *