Un journal Saoudien fermé pour avoir publié les caricatures du prophète


"Le ministère de l’Information nous a informés de sa décision de fermer le journal jusqu’à nouvel ordre et c’est pour cela que le journal n’est pas paru aujourd’hui", a déclaré à l’AFP cet employé qui a requis l’anonymat.

Shams avait publié trois caricatures de Mohamed voilà trois semaines accompagnées d’une interview d’un dignitaire religieux populaire Salman al-Awdah, un fervent partisan d’un boycottage du Danemark et d’autres pays où les caricatures ont paru.

Ce nouveau journal est paru en décembre et est devenu très populaire surtout parmi les jeunes pour son style audacieux et son centre d’intérêt axé sur les questions sociales et économiques.

Comme tout média dans le royaume ultraconservateur saoudien, le journal est surveillé par le ministère de l’Information.

Une chaîne islamique satellitaire saoudienne Al-Majd a également diffusé les caricatures dans l’espoir de renforcer le boycottage.

La parution en septembre 2005 dans un quotidien danois de ces dessins jugés blasphématoires par la majorité des musulmans, puis en janvier et février dans de nombreux journaux occidentaux notamment, a suscité une vague de colère et de violences dans le monde musulman.

Au moins une quarantaine de personnes ont été tuées depuis mardi lors d’émeutes suscitées par les caricatures en Libye, au Nigéria et au Pakistan.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *