Un projet de loi pourrait contribuer à augmenter considérablement le nombre des Green Cards délivrées aux étrangers (Journal)

Ce projet de loi comporte des dispositions permettant de créer 90.000 nouveaux emplois consentis sur la base de visas d’immigration et prévoit de ne pas inclure les membres de la famille du bénéficiaire de la Carte Verte dans le quota plafonné à 140.000 par an, ajoute la publication.
Cette mesure de ne pas compter les membres de la famille signifie 150.000 immigrés légaux permanents supplémentaires par an, indique le journal rappelant  que les USA accueillent, chaque année, environ un million de nouveaux immigrants légaux.
La commission juridique du Sénat, pressée de réduire le déficit budgétaire, a opté, selon le journal, pour la cession aux employeurs de 90.000 nouveaux visas d’immigration et pour une majoration de 500 dollars des frais pour chaque visa de travail de type H-1B. Elle a également fixé à 1.500 dollars les frais de chaque visa de type L-1 relatif également aux travailleurs temporaires.
La commission a convenu aussi d’autoriser un nombre supplémentaire de 30.000 travailleurs par an dans le cadre du visa de travail temporaire H-1B .
Ce projet de loi est soutenu par les universités, les hôpitaux, les sociétés de technologie et la chambre de commerce des USA qui souffrent d’un manque de travailleurs qualifiés.
Dans un message de soutien au Sénat, la chambre de commerce rappelle que beaucoup de travailleurs qualifiés se trouvent déjà aux USA et le projet de loi du Sénat ne fait que rationaliser une quête de la carte verte.
Deborah Meyers, analyste à l’Institut de Politique Migratoire, citée par le Washington Times, affirme que le projet de loi a un sens puisque l’actuel système n’arrive pas à satisfaire les besoins ressentis en travailleurs hautement qualifiés.
Mais les détracteurs du projet de loi estiment que l’argent qui sera collecté, quelque 120 millions de dollars par an, ne compense pas les préjudices pour les demandeurs d’emploi américains.
"Nous ne devrions jamais opter pour une telle politique d’immigration dans ce genre de projet de loi" a dit le parlementaire républicain Tom Tancredo (Colorado) cité par le journal, assurant qu’il votera contre ce projet de loi s’il parvient à la chambre des représentants.
Le débat sur l’immigration légale est intervenu après que le leader de la majorité au Sénat, le républicain Bill Frist ait annoncé, la semaine dernière, que le Sénat doit se pencher sur la réforme de l’immigration au début de l’année prochaine. La Green Card ou carte de résident permanent permet à son acquéreur de résider et de travailler aux Etats-Unis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *