Un tiers de la population mondiale pourrait être emporté par la grippe aviaire, selon un expert russe

La "probabilité" d’une mutation du virus qui le rendrait transmissible d’homme à homme "est d’environ 90 %", a déclaré Dmitri Lvov, directeur de l’Institut de Virologie de l’Académie russe des Sciences médicales lors d’une conférence de presse.

Une telle mutation provoquera une pandémie qui "emportera un tiers de la population mondiale", a-t-il ajouté. Cette mutation "peut avoir lieu demain, aujourd’hui ou (s’être déjà produite) hier", a-t-il poursuivi, estimant que la pandémie "viendrait probablement de Chine".

Il s’est montré aussi très pessimiste sur les moyens de lutter contre l’épizootie.

"Aucune mesure de quarantaine ne peut empêcher une pandémie, mais seulement la retarder de quelques jours. C’est un cataclysme naturel que seul Dieu peut combattre", a-t-il dit.

Un vaccin pour les humains ne peut être créé que dans les six mois après le déclenchement de la pandémie, une fois que les scientifiques auront identifié la souche qu’ils doivent combattre, a-t-il ajouté.

Pendant ces six mois, seules des mesures de protection individuelle et des médicaments peuvent aider à combattre la maladie, a indiqué le virologiste, en appelant le gouvernement russe à créer "des réserves stratégiques de remantadinum et d’arbidole".

La Russie doit avoir dès aujourd’hui "100.000 lits d’hôpitaux disponibles" au cas où une épidémie se déclencherait, a-t-il estimé.

De multiples foyers de H5N1, virus qui a causé la mort de 94 personnes dans le monde (essentiellement en Asie) depuis le début de l’épizootie en 2003, ont été détectés dernièrement dans le sud-ouest de la Russie, notamment dans le Caucase du Nord.

Le président Vladimir Poutine a annoncé fin février la création d’une cellule de crise gouvernementale pour faire face à la propagation de la grippe aviaire dans le pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *