Un troisième mandat présidentiel pour Bouteflika

Un troisième mandat présidentiel pour Bouteflika

Le Front de libération nationale (FLN, nationaliste) vient appeler le président algérien Abdelaziz Bouteflika à briguer un troisième mandat en 2009. «Il y a un consensus, au sein du parti, autour de la révision de la Constitution et, par conséquent, d’un troisième mandat du président du parti (le président Bouteflika)», a déclaré le secrétaire général du FLN Abdelaziz Belkhadem, lors d’une conférence de presse à Alger. La Constitution en vigueur autorise deux mandats présidentiels successifs de cinq ans chacun.
M. Bouteflika, né en 1937, a été élu une première fois en 1999 et réélu en 2004. Il avait été plébiscité "à la majorité absolue" au poste de président du FLN par le 8e Congrès du parti, qui s’est tenu en janvier 2005 à Alger. M. Belkhadem, également chef du gouvernement, a précisé que ce «consensus trouve son essence dans le bilan positif de M. Bouteflika qui a fait sortir l’Algérie de son isolement et de la crise qu’elle a vécue à travers la politique de la concorde civile et la Charte pour la paix et la réconciliation nationale». M. Bouteflika a fait du retour à la paix dans le pays, où plus de 150.000 personnes ont été tuées depuis 1992 dans des violences impliquant des islamistes armés, son principal cheval de bataille en organisant notamment deux référendums. Le premier, sur la "Concorde civile" en 1999, a entraîné la reddition de milliers d’islamistes. Le second, tenu le 29 septembre 2005, a permis l’adoption d’une "Charte pour la paix et la réconciliation", qui a entraîné la libération de plus de 2.200 personnes condamnées pour terrorisme et le reddition de quelque 300 islamistes armés.
Mais la démarche de M. Bouteflika est critiquée par l’opposition algérienne ces derniers mois à la suite de la recrudescence des attentats en Algérie.  M. Belkhadem a également appelé les deux partenaires de son parti dans l’Alliance présidentielle -le Rassemblement national démocrate (RND – libéral) et le Mouvement pour la société de paix (MSP – islamique).

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *