Un violent séisme secoue le centre du Mozambique

"Pour l’instant, sont recensés deux morts et 13 blessés à Machaze mais je crois que la situation va évoluer", a déclaré à l’AFP Severino Marcos, de la direction de géologie et des mines, dépendant du ministère des ressources minérales.

Machaze se trouve dans la province de Manica (centre), à proximité de l’épicentre du séisme localisé à Espunganbera, près de la frontière zimbabwéenne.

Le séisme, qui a été ressenti dans deux pays voisins, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud, s’est produit à 22H19 GMT (00H109 locales) à environ 530 km au nord-ouest de Maputo et à 225 km au sud-ouest du port de Beira, selon le centre d’études géologiques américain (USGS).

Le centre américain d’alerte aux tsunamis a indiqué que ce séisme avait eu lieu trop à l’intérieur des terres pour pouvoir provoquer un tsunami dans l’Océan Indien.

Dans la capitale Maputo, où le tremblement de terre a été ressenti, de nombreux habitants paniqués sont sortis dans les rues, mais aucun signe de dégâts matériels majeurs n’étaient visibles, selon un correspondant de l’AFP.

Les autorités mozambicaines, qui craignent que le séisme n’ait affecté plus sérieusement les zones rurales du centre du pays, ont envoyé sur place des équipes de secours et d’évaluation des dégâts.

"C’était un tremblement de terre horrible qui a duré presque trois minutes", a déclaré à l’AFP Jachimia Abobacar, habitante de Maputo, regrettant le manque d’informations "sur ce qui s’est passé".

L’Institut national de gestion des catastrophes naturelles du Mozambique a indiqué que ses équipes poursuivaient leur travail d’évaluation dans les zones reculées de la province de Manica.

"Nos équipes poursuivent leur travail, particulièrement dans les zones isolées", a expliqué son directeur, Paulo Zucula, sur la radio publique sud-africaine SAFM. "Dans les principales villes, aucune victime ou dégâts matériels ne nous ont été signalés", a-t-il ajouté.

Le séisme a également été ressenti dans le centre et l’est du Zimbabwe et dans le nord et l’est de l’Afrique du Sud.

Au Zimbabwe, ni victimes ni dégâts matériels n’avaient été signalés jeudi en milieu de journée.

"Un tremblement de terre a été ressenti dans presque tout le centre et l’est du Zimbabwe vers 00H20 (locales 22HH20 GMT) et a duré une minute", a déclaré à l’AFP Madzudzo Pawadyira, directeur de la protection civile du Zimbabwe.

"Il a secoué plusieurs bâtiments, mais jusqu’à présent nous n’avons reçu aucune information concernant des dégâts ou des victimes", a-t-il affirmé, en précisant que le tremblement avait été ressenti dans les villes de Harare, Masvingo, Mutare, Mutoko, Kwekwe et Chiredzi.

En Afrique du Sud, le séisme a été ressenti dans les provinces du Limpopo et Mpumalanga (nord), ainsi que dans celle du KwazuluNatal (est).

Ce séisme est survenu quelques semaines après des inondations fin décembre au Mozambique qui ont tué 21 personnes et laissé des dizaines de milliers d’habitants de la province de Sofala (centre) sans abri.

En janvier, le gouvernement a lancé un appel aux donateurs internationaux pour obtenir une aide de quelque 20 millions de dollars (16,6 millions euros) afin de mettre en place un programme d’assistance aux victimes de la catastrophe.

Ravagé par une guerre civile de 16 ans (1976-1992), le Mozambique, ancienne colonie portugaise, a réussi à relancer une économie en ruine grâce à une politique pragmatique qui a su plaire aux investisseurs et aux institutions financières internationales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *