Une « action urgente » nécessaire pour produire vite assez de vaccin (OMS)

La "production de vaccins est limitée, mais il y a des solutions pour y remédier", a-t-il ajouté lors de la conférence mondiale de Genève consacrée à la grippe aviaire, tablant notamment sur une augmentation de la production de vaccins contre la grippe courante.
En cas de pandémie, il ne s’agirait pas seulement de produire en quantité suffisante, mais de détecter rapidement la souche pandémique pour déclencher sans tarder la production de vaccins adaptés.
En gagnant quelques jours ou une semaine avec une détection précoce, de 11 à 80 millions de doses supplémentaires pourraient être produites, a souligné le Dr Stvhr.
Prévoir dès maintenant une procédure d’enregistrement rapide, par les autorités sanitaires, des futurs vaccins pandémiques pourrait faire gagner un ou deux mois, et permettre de produire 112 à 224 millions de doses supplémentaires, selon le Dr Stvhr.
Actuellement, 300 millions de vaccins contre la grippe saisonnière sont produits chaque année. Ils protègent simultanément contre trois virus différents de la grippe.
"900 millions de doses pourraient être produites en huit mois" contre un seul virus, par exemple une forme humanisée du virus aviaire H5N1, selon le Dr Stvhr, à condition que le vaccin pandémique soit efficace à dose similaire.
"C’est encore bien loin de ce dont nous avons besoin en cas d’une pandémie", a relevé Margaret Chan, représentant du directeur général de l’OMS chargé de la grippe pandémique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *