Une crise financière sans précédant guette l’ONU (Responsbale onusien)

M. Sach, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse au siège de l’ONU, n’a pas caché ainsi sa préoccupation quant aux conséquences que pourrait avoir sur les capacités opérationnelles des Nations Unies l’incapacité  des Etats Membres à s’entendre sur le projet de budget biennal 2006-2007.
Il a reconnu qu’une des options se présentant à l’Organisation pourrait être l’adoption d’un budget pour les trois premiers mois de 2006.
Par rapport à la totalité du budget prévu pour 2006-2007 et estimé à 3,89 milliards de dollars, dont 73,4 millions liés aux incidences de la réforme, un budget arrêté pour le premier quart de 2006 pourrait s’élever de 450 à 500 millions de dollars, alors que l’expérience montre que seulement 170 à 180 millions seraient disponibles, puisque l’ensemble des Etats Membres ne versent immédiatement que 38 pc des sommes demandées en moyenne, a-t-il précisé.
Il y aurait donc, selon lui, le risque d’un manque de liquidités de près de  320 millions de dollars pour boucler ce budget trimestriel.
Le Contrôleur a par ailleurs précisé que l’ONU disposait de plusieurs options afin de combler ce déficit. Sans l’autorisation accordée par les Etats  Membres à l’Organisation de puiser dans les comptes des opérations de maintien  de la paix (OMP), il faudrait réaliser des coupes dans le budget régulier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *