Une prime pour l’« exécution » de trois responsables israéliens

Le Groupe des étudiants cherchant la justice a encouragé les Iraniens à faire des dons de reins, qui seraient ensuite vendus afin d’accroître la récompense pour obtenir l’assassinat du ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, du directeur du Mossad, Meir Dagan, et du chef des services de renseignements, Amos Yadlin. Ce Groupe a organisé dimanche une cérémonie sous le thème «Fixer la prime pour l’exécution révolutionnaire des concepteurs du terrorisme d’Etat», selon Isna.
La prime pour M. Barak est de 400.000 dollars, et celle des deux autres responsables de 300.000 dollars pour chacun. L’origine des fonds n’a pas été précisée. «Ces sommes seront données à toute personne, ou à leur famille, qui pourrait punir ces individus en tout endroit du monde», ont annoncé les organisateurs de la cérémonie. Cette dernière s’est tenue devant une banderole portant les portraits des trois hommes, sur fond de drapeau israélien, avec une cible dessinée sur leurs fronts. L’évènement s’est conclu par la distribution de formulaires de dons de reins, selon Isna.
«C’est un très bon geste pour montrer que nous sommes prêts à sacrifier notre propre santé pour soutenir les Palestiniens et éliminer les têtes du régime sioniste», a dit un organisateur, Forouz Rajaifar. Les responsables iraniens ont condamné avec force les opérations israéliennes dans la bande de Gaza qui ont fait plus de 130 morts palestiniens en quelques jours à la fin février-début mars. Quatre soldats et un civil israéliens sont morts pendant la même période. Israël est l’ennemi juré de la République islamique d’Iran, dont le président Mahmoud Ahmadinejad a prédit à de multiples reprises que l’Etat hébreu était voué à disparaître.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *