USA: 42 décès liés à une épidémie du virus du Nil occidental

USA: 42 décès liés à une épidémie du virus du Nil occidental

Au moins 42 personnes sont mortes depuis le début de l’année aux Etats-Unis après avoir contracté le virus du Nil occidental, transmis à l’homme par des moustiques, et qui a touché plus d’un millier d’individus, rapporte jeudi la presse US.
Le nombre de personnes infectées par ce virus représente, en effet, un record d’infections aux Etats-Unis, depuis sa découverte en 1999, selon les autorités sanitaires US, qui précisent que 38 Etats américains ont rapporté des cas d’infections humaines.
Près de la moitié des cas d’infection ont été recensés dans l’Etat du Texas, au Mississippi et la Louisiane, dans le sud des Etats-Unis, ainsi qu’au Dakota du Sud (nord) et l’Oklahoma (sud).
Ce virus potentiellement mortel s’est propagé surtout dans la région de Dallas, au Texas, où les autorités locales ont commencé la semaine dernière à pulvériser des pesticides pour éradiquer les moustiques porteurs du virus.
Le virus du Nil occidental, identifié pour la première fois en Ouganda en 1937, peut entraîner trois formes de réactions chez l’homme. La plupart du temps il passe inaperçu, mais il peut aussi causer des symptômes ressemblant à la grippe, et dans une minorité de cas des complications telles que des méningites et des encéphalites. Dans ce dernier cas, la maladie peut alors être mortelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *