USA-Ben Laden : Le Rendez-vous manqué

Le milliardaire saoudien défraye à nouveau la chronique. Après les messages qui lui ont été attribués, son état de santé, c’est la question de sa cachette qui fait aujourd’hui l’actualité. Depuis vendredi, l’affaire a pris une tournure sérieuse avec le lancement d’une vaste chasse à l’homme dans l’Ouest pakistanais et le Sud afghan.
Selon Nasser Ahmed Roohi, un ancien diplomate de la milice Taliban, les Américains auraient même manqué de peu le leader de la nébuleuse Al-Qaïda, qui se trouvait dans les montagnes Siakoh, ente les provinces afghanes de Nimroz et d’Helmand, et celle du Baluchistan au Pakistan. «Ben Laden, ainsi que quelques compagnons, sont partis vers un autre lieu inconnu, quelques jours avant l’opération conduite par les Etats-Unis dans la région», a révélé dimanche M. Roohi à Reuters.
Depuis trois jours, les Américains et alliés quadrillent toute la zone couvrant la frontière orientale de l’Iran, celle du sud de l’Afghanistan et les poches de la province frontière du Nord-Ouest (NWFP) du Pakistan, longue de 1.500 km. «Nous sommes sûrs à 90% que Ben Laden est encore vivant, mais nous ignorons encore précisément où il peut se trouver », avait indiqué samedi un responsable des renseignements pakistanais. Cette traque a été relancée sur la base des révélations du numéro trois d’Al-Qaïda, Khaled Cheikh Mohammed, livré aux Américains la semaine dernière.
D’après les informations et documents de Mohammed, le numéro deux, l’Egyptien Ayman Al-Zawahiri, pourrait se trouver dans cette même région montagneuse. Les Etats-Unis disposent au Pakistan de plusieurs bases aériennes, abritant plusieurs milliers de soldats et des dizaines d’agents de la CIA ou du FBI. Côté afghan, 8.000 soldats américains s’activent aussi depuis novembre 2001 à la recherche des ex-Talibans et membres d’Al-Qaïda, surtout dans l’est et le sud. Ces traques intensives ont donné lieu à toute sorte de rumeurs, dont la dernière a annoncé vendredi l’arrestation de deux des fils de Ben Laden.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *