USA : Des milliers de documents déclassifiés remis sous régime du secret

Cette opération, qui a concerné plus de 55.000 documents accessibles, a été entreprise par les agences de renseignement américaines qui ont estimé que l’ordre de declassifier ces documents donné en 1995 par l’ancien président, Bill Clinton était  »précipité », indique le quotidien qui signale que le retrait des documents a pris davantage d’ampleur à la suite des attaques du 11 septembre.

Selon le NYT, c’est un historien en matière d’intelligence qui a remarqué que des douzaines de documents qu’il avait photocopiés avaient disparu des étagères des Archives Nationales, l’opération de re-classification étant elle-même gouvernée par un mémorandum qui relève toujours du domaine du confidentiel.

Cependant, selon cet historien, tous les documents retirés ne méritent pas d’être classés confidentiels et le service chargé de la sécurité des informations au sein des Archives Nationales a mené une enquête qui a conclu que rien ne justifie le retrait de certains documents.

Les documents du gouvernement sont censés être confidentiels pendant 25 ans, puis rendus accessibles, à moins qu’il n’y ait des raisons justifiant leur maintien sous confidentialité.

Le journal estime que les raisons de rétablir le régime du secret pour certains documents sont  »déconcertantes », d’autres documents ont été rendus inaccessibles pour couvrir des erreurs commises, même si cela s’est passé plus de 50 ans auparavant.

Le journal cite un document de la CIA datant du 12 octobre 1950 qui conclut qu’une intervention chinoise dans la guerre en Corée était  »improbable en 1950 ». Deux semaines plus tard, poursuit le journal, quelque 300.000 soldats chinois étaient en Corée.

Les experts pensent que c’est la CIA et d’autres agences de renseignement qui seraient derrière cette re-classification des documents, et non pas la Maison Blanche, commente l’article.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *