USA : le Lobby israélien remis en cause

USA : le Lobby israélien remis en cause

Les Etats-Unis mettent souvent leurs intérêts nationaux de côté pour soutenir ceux d’Israël au risque de compromettre leur sécurité et celle de leurs alliés. C’est la conclusion d’une récente étude américaine réalisée par les professeurs Stephen Walt, directeur des études à la Kennedy School de l’université Harvard, et John Mearsheimer, professeur de sciences politiques à l’université de Chicago.  Intitulé « Le lobby israélien et la politique étrangère des Etats-Unis» , ce rapport révèle au grand jour les secrets et les mystères du plus puissant et le plus influent des lobbies de l’histoire de l’Amérique : le lobby pro-israélien.   
«D’autres groupes d’intérêt ont réussi à tirer la politique étrangère américaine dans le sens qu’ils souhaitaient, mais aucun n’a réussi à l’emmener aussi loin de ce que l’intérêt national américain recommanderait, tout en réussissant à convaincre les Américains que les intérêts des Etats-Unis et d’Israël sont à peu près identiques», écrivent les deux chercheurs.
Depuis 1976, Israël a été le plus grand bénéficiaire de l’aide économique directe et de l’assistance militaire annuelles et est au total le plus grand bénéficiaire depuis la Seconde Guerre mondiale.
L’Etat hébreu reçoit environ 3 milliards de dollars par an en aide directe, soit une somme d’environ 500 dollars par an par Israélien.
Israël est le seul bénéficiaire qui n’a pas à expliquer comment l’aide est dépensée, ce qui rend pratiquement impossible d’empêcher l’argent d’être utilisé pour des besoins auxquels les Etats-Unis s’opposent, comme la construction de colonies en Cisjordanie.
En plus de l’aide matérielle, l’administration américaine fournit un fort soutien diplomatique constant. Les deux chercheurs rappellent, en ce sens, que depuis 1982, les Américains ont mis leur veto à 32 résolutions du Conseil de sécurité critiquant Israël. «Ils bloquent les efforts des Etats arabes pour mettre l’arsenal nucléaire israélien sur l’agenda de l’AIEA. Les Etats-Unis viennent à la rescousse en temps de guerre et prennent le parti d’Israël dans les négociations de paix», peut-on lire sur le rapport pour qui cette générosité extraordinaire pourrait être compréhensible si Israël possédait des atouts stratégiques vitaux ou s’il y avait une raison morale irrésistible pour un soutien américain.
L’étude affirme que le soutien américain à Israël ne fut pas bon marché, cependant, il a compliqué les relations de l’Amérique avec le monde arabe. Pire encore, les responsables israéliens ignorent fréquemment les demandes américaines et renoncent à leurs promesses y compris les engagements à cesser la construction des colonies. Alors comment expliquer donc ce soutien inconditionnel ?
L’étude nous résume la réponse en deux mots: le «Lobby Israélien». Il s’agit de plusieurs organisations, comme le Comité aux affaires publiques américano-israéliennes (AIPAC) ou encore la Conférence des principales Organisations juives. Ces organisations sont dirigées par des intransigeants qui soutiennent généralement la politique expansionniste du parti Likoud.
Le lobby poursuit deux larges stratégies. Premièrement, il utilise son influence significative à Washington, en faisant pression sur le Congrès américain et le bureau exécutif. Quelle que soit l’opinion d’un législateur ou d’un politicien, le lobby tente de faire le soutien à Israël soit le «bon» choix. En second lieu, il tâche de s’assurer que le discours public dépeigne Israël sous un jour positif, en défendant son point de vue dans les débats politiques. 
Enfin, les principales organisations du lobby travaillent à s’assurer que les critiques d’Israël n’obtiennent pas de postes importants en politique étrangère. Vivement le premier amendement !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *