USA : Robertson ou la haine des Musulmans

«Adolf Hitler était mauvais mais ce que les Musulmans veulent faire aux Juifs est pire». C’est ce qu’a affirmé Pat Robertson lundi soir au cours de l’émission télévangéliste qu’il anime sur sa propre chaîne de télévision «Christian broadcasting network».
Ces propos auraient pu sonner creux si le show en question n’était pas diffusé sur 180 chaînes du monde et dans 71 langues ! Et si leur auteur n’en était pas à son énième discours haineux… «Je souhaite que les Juifs en Amérique se réveillent, ouvrent les yeux et lisent ce qu’il est dit à leur sujet» a-t-il continué avant de poursuivre: «ces gens (les Musulmans) veulent détruire les Juifs». «C’est pire que les nazis»… «C’est une honte venant de quelqu’un qui s’affirme être un homme d’église», a répondu mardi Hodan Hassan, porte-parole du Conseil pour les relations américano-islamiques (CAIR). Homme d’église ? Pat Robertson est certes un des évangélistes les plus connus des Américains, mais il est surtout réputé pour ses thèses extrémistes.
Leader jusque l’an dernier de la «Christian Coalition», un mouvement politique conservateur – auquel adhèrent plusieurs députés républicains-, cet homme s’était lui-même présenté aux dernières élections présidentielles du pays. Il soutient aujourd’hui largement la politique du président Bush, notamment en matière de peine de mort et de justice d’exception pour les personnes arrêtées dans le cadre des attentats du 11 septembre. Reste que Pat Robertson a bien d’autres idées arrêtées. Il s’est toujours dit convaincu que la création de l’État d’Israël répondait à un dessein divin et que les efforts de paix au Proche-Orient n’étaient qu’une «illusion totale». Il a aussi souvent répété qu’il y avait actuellement trois millions de sorcières aux Etats-Unis, ou encore que la tolérance de la Floride pour les homosexuels expliquait la gravité des dégâts causés par les cyclones dans l’Etat du sud-est ! Lui et ses pairs avaient même affirmé au lendemain du 11 septembre 2001 que ce drame était le résultat de la colère divine contre une nation en état de péché. Jerry Falwell, un autre de ces évangélistes américains au discours raciste, antisémite et homophobe, avait ainsi déclaré, peu après les attentats, que ceux-ci pourraient sembler «minuscules» un jour si «Dieu continue de permettre aux ennemis de l’Amérique de nous infliger ce que probablement nous méritons».
Des propos qui avaient entraîné une vague de contestations dans l’opinion et qui avaient précédé de peu la visite du président Bush à la grande mosquée de Washington… «La terreur n’est pas la vraie foi de l’Islam. L’Islam représente la paix. Les terroristes représentent le mal et la guerre», avait alors déclaré ce dernier. Reste que le patron du réseau de télévision «Club 700» et ses acolytes ont continué leurs prêches qui ont déclenché des actes de violences, comme en septembre dernier en Inde, entre Hindous et Musulmans. Pat Roberston «fait beaucoup plus pour accroître les tensions et peut-être la violence entre les différentes ethnies et les religions que de semer les graines de la paix», a ainsi estimé mardi la porte-parole du CAIR.
Et les associations musulmanes et juives de réclamer une nouvelle fois l’intervention du département d’Etat, silencieux sur ces prêches télévisés alors qu’il était allé demander, la semaine dernière, aux autorités égyptiennes d’interdire la diffusion d’une série télévisée jugée antisémite. «Notre communauté est aussi blessée par le discours haineux» de Robertson, a souligné Hodan Hassan mardi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *