USA : un noir en lice pour la présidence

Les médias américains ont fait de lui l’homme qui pourrait être le premier président noir des Etats-Unis. On le présente comme la star montante de la classe politique américaine. Barack Hussein Obama a 45 ans. Sénateur de l’Etat de l’Illinois (nord) depuis à peine deux ans, il a fait un premier pas, mardi 16 janvier, vers une candidature à l’investiture démocrate pour la présidentielle de 2008.
«Il y a un an, je ne pensais vraiment pas me retrouver dans cette situation. Mais depuis que j’ai parlé à beaucoup d’entre vous dans mes voyages à travers le pays au cours des derniers mois, depuis que j’ai lu vos e-mails et vos lettres, j’ai été frappé de voir que nous avons tous faim d’un autre genre de politique», a-t-il déclaré dans son message diffusé sur son site Internet.
En effet, 2006 était l’année de tous les succès pour Barack Obama qui a intégré le peloton de tête des candidats démocrates potentiels à l’élection : un best-seller «Dreams from My Father», un voyage triomphal à travers le monde et une ascension visiblement irrésistible. Inconnu voilà moins d’un an, ce fils de l’Afrique et du Kansas incarne actuellement le nouveau visage démocrate. Barack Obama est né à Honolulu, Hawaï, d’une mère métisse cherokee, descendante du président confédéré Jefferson Davis, et d’un père kényan musulman. Ses parents se sont séparés alors qu’il n’avait que deux ans. Il va, ensuite, vivre avec sa mère  aux Etats-Unis, puis en Indonésie. Quelques années plus tard, il retourne dans son pays natal pour y poursuivre des études secondaires, puis supérieures. Au moment d’intégrer la célèbre Université de Harvard, Barack présente la spécificité d’avoir fréquenté une école musulmane, puis catholique en Indonésie. Un mixage de cultures qui lui sera très bénéfique. D’ailleurs en 1990, il devient le premier noir rédacteur en chef de la célèbre revue « Harvard Business Review ». Diplômé en sciences politiques et en relations internationales à l’Université de Columbia, New York, il s’engagea dans la campagne présidentielle de Bill Clinton en 1992. Cette date marquera son entrée en politique. Au fil des années, M. Barack finira par donner à son discours une dimension plus large que l’aspect communautaire. Et cela lui conféra une large crédibilité au sein des autres communautés, notamment dans l’Illinois, une région qui a été longtemps un bastion du parti républicain. Depuis, Barack Obama ne cessa pas de monter en puissance. Nommé député de l’Illinois en 1996, il en sera élu sénateur en 2005. Un exploit réalisé grâce à son engagement en faveur d’une meilleure couverture sociale, des droits civiques, de la lutte contre le Sida ou encore contre la peine de mort. Toutefois, ses positions sont jugées «gauchistes» par une partie de l’opinion américaine. Reste néanmoins que le premier noir élu au Sénat est en tête de liste pour être le candidat démocrate lors des futures élections présidentielles de 2008. Cependant, certains soulignent son manque d’expérience, tandis que d’autres se demandent si le peuple américain est prêt à élire un noir pour succéder à George Bush…

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *