Victoire assurée de la droite aux législatives israéliennes

Le parti israélien de droite, le Likou d’Ariel Sharon, est assuré d’emporter les élections législatives de ce mardi, selon les derniers sondages d’opinions. Le parti du premier ministre sortant est accrédité de 33 députés sur 120, contre 19 dans le parlement actuel.
Le parti travailliste est crédité de 18 à 19 mandats, contre 25 actuellement. Les centristes du parti Shinoui feront une percée spectaculaire en devenant la troisième formation de la Knesset avec 16 sièges contre 6 sortants.
Dans tous les cas de figure, Ariel Sharon ne disposera pas d’assez de sièges pour constituer, à lui seul, le prochain gouvernement. Le Likoud est condamné à s’allier à d’autres partis, notamment religieux et d’extrême droite, les travaillistes ayant d’ores et déjà rejeté toute possibilité de gouverner avec Ariel Sharon.
Sur le terrain, les forces de répression israéliennes continuent d’assassiner en tout impunité des civils palestiniens, après avoir envahi la Bande de Gaza.
Elles se sont même permis de tuer de sang froid un garçonnet de sept ans. Au total, ils sont quinze victimes innocentes à payer le prix de la barbarie israélienne. Il s’agit du plus lourd bilan de victimes palestiniennes lors d’une agression israélienne, depuis la création de l’Autorité palestinienne, en 1994.
Au Caire, la Ligue arabe a condamné les agressions sionistes en les qualifiant de manoeuvres électoralistes sharoniennes.
Toujours au Caire, où se poursuivaient les pourparler, entre les mouvements palestinien, sur l’arrêt éventuel des opérations militaires contre les civils israéliens, le mouvement Hamas a réagi aux agressions de Gaza en réaffirmant la nécessité d’un large front palestinien unifié face à la barbarie de la soldatesque israélienne.
Un haut responsable de ce mouvement palestinien avait juré, un peu plus tôt, de faire « couler le sang juif à Jaffa et Tel-Avis » pour venger les martyrs innocents tombés sous les balles israéliennes. D’autant plus qu’Israël est décidé à lancer à Gaza une opération prolongée, de type de celle engagée dans les villes de Cisjordanie.
Plusieurs véhicules blindés, soutenus par des hélicoptères d’attaque, ont pénétré dans la ville de Gaza en provenance de trois points. Ce regain d’agressivité israélienne met en évidence la volonté de Sharon d’aller aux élections avec un lourd bilan de victimes palestiniennes. L’armée israélienne s’attaque même aux infrastructures civiles palestiniennes. Dimanche, elle a fait sauter quatre ponts à Beït Hanoun.
Au moins, 1.800 palestiniens sont tombés sous les balles des forces de répression israéliennes, depuis le début de la seconde Intifada en septembre 2000, suite à une provocation d’Ariel Sharon.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *