Vingt-quatre tués, dont 15 policiers, dans des attaques en Irak

Il s’agit de la dernière importante attaque sanglante contre la police irakienne, visée quotidiennement depuis quelques jours par des opérations rebelles ciblées et organisées.

"Un kamikaze à bord d’une voiture a lancé son véhicule contre l’entrée du siège de l’unité chargée de la grande criminalité, tuant 15 personnes dont 10 policiers et blessant 30, en majorité des policiers" vers 11H00 (0H800 GMT) dans le quartier Wahda, dans le centre de Bagdad, selon l’une de ces sources.

La forte déflagration a secoué la capitale irakienne, provoquant une colonne de fumée.

Un policier sur place, qui s’est identifié comme Abdel Moneim, a indiqué que "beaucoup de citoyens se trouvaient dans ce département pour régler des affaires administratives lorsqu’un kamikaze à bord d’un pick-up rouge a forcé la porte et fait exploser sa voiture à l’entrée du siège".

"Beaucoup de femmes figurent parmi les victimes", a encore indiqué ce policier qui était de faction devant le QG de l’unité au moment de l’attaque.

En début d’après-midi, cinq Irakiens, dont un policier, ont été tués et 22 blessés, dont quatre policiers, dans un attentat près d’un lieu de prière chiite et d’un marché dans le sud de Bagdad, selon une source de sécurité.

"Cinq personnes ont été tuées dans l’explosion près de la Husseiniya (lieu de prière chiite) appelée Al-Sijad et d’un marché populaire du quartier Al-Chorta al-Khamissa", a déclaré cette source, précisant que l’attentat avait été commis au passage d’une patrouille des commandos de la police.

Dans d’autres attaques, quatre policiers ont été tués.

Une voiture garée sur le bord d’une route dans le nord de Bagdad a explosé au passage d’une patrouille de la police. Pris dans leur véhicule, trois policiers sont morts carbonisés, selon une source de sécurité. Cinq personnes ont été blessées.

Une deuxième voiture piégée a explosé place al-Watheq dans le centre de Bagdad, faisant deux blessés. "Une personne est descendue d’une voiture, s’est dirigée vers un restaurant où elle a commandé à manger et quelques instants après elle a appuyé sur une télécommande, faisant exploser la voiture avant de disparaître", a indiqué l’employé d’une station-service proche.

A 60 km au sud de Bagdad, un policier été tué et trois blessés dans l’explosion d’une bombe au passage de leur patrouille dans la province de Babylone, selon la police. Leur véhicule a été détruit.

Les autorités irakiennes ont annoncé d’autre part 169 arrestations de suspects ces dernières 24 heures, dont 146 à Moqdadiyah, à 100 km au nord de Bagdad, où des rebelles ont attaqué mardi des bâtiments publics tuant 18 policiers et libérant 32 détenus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *