Visite de Condoleezza Rice à New Delhi

Selon un haut responsable du département d’Etat, La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice va faire pression sur l’Inde et le Pakistan, deux alliés des Etats-Unis, qui entretiennent de difficiles relations de voisinage, pour qu’ils coopèrent et qu’ils échangent leurs informations.
«Je veux consulter le gouvernement indien pour voir ce que nous pouvons faire pour aider» dans l’enquête sur les attentats qui ont fait 188 morts, dont une trentaine d’étrangers, a indiqué la chef de la diplomatie américaine. Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a félicité mardi les autorités indiennes pour la « retenue » dont elles ont fait preuve après les attentats. L’Inde réclame au Pakistan l’extradition de 20 suspects qu’elle pense impliqués dans ces actions, dont Hafeez Sayeed, le chef du Lashkar-e-Taïba. Selon le quotidien Wall Street Journal, la police indienne pense avoir identifié le cerveau des attentats en la personne de Yusuf Muzammil, chef des opérations du Lashkar-e-Taïba, qui figurerait sur cette liste.
Le président pakistanais Asif Ali Zardari a qualifié sur CNN les auteurs des attentats «de militants apatrides qui agissent dans l’ensemble de la région (…) et prennent le monde entier en otage», doutant qu’il s’agisse de citoyens pakistanais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *