Washington met en garde contre des menaces terroristes en Algérie

L’ambassade américaine a lancé l’alerte en Algérie, demandant aux Américains de limiter leurs déplacements à Alger, voire de les restreindre. L’ambassade américaine à Alger qui a mis en garde ses ressortissants contre des menaces terroristes, leur a demandé de limiter leurs déplacements et d’éviter les lieux fréquentés par des étrangers dans ce pays. «En réponse aux signes persistants de possibles attentats terroristes à Alger, l’ambassade a demandé à ses employés d’éviter jusqu’à nouvel ordre les déplacements inutiles dans la ville d’Alger et pourrait occasionnellement restreindre leurs déplacements complètement. Elle encourage fortement les Américains en Algérie à limiter leurs mouvements et à éviter les lieux fréquentés par des Occidentaux tels que restaurants, boîtes de nuit, églises et écoles», selon un message diffusé samedi soir sur Internet. L’ambassade demande aux Américains de «rester vigilants et d’appliquer les consignes de sécurité».
Cette mise en garde a été lancée cinq semaines après deux attentats-suicides à Alger le 11 décembre visant le Conseil constitutionnel et deux représentations de l’ONU. Ces attentats revendiqués par Al-Qaïda au Maghreb ont fait 41 morts, dont 17 employés de l’ONU, en très grande majorité des Algériens. Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a annoncé l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de l’attentat contre ses deux représentations à Hydra, banlieue résidentielle d’Alger. Cette annonce a été vivement critiquée par le chef du gouvernement algérien, Abdellaziz Belkhadem, et par le ministre de l’Intérieur, Yazid Zerhouni, qui l’a qualifiée de «réaction de fausse vierge effarouchée». Alger a régulièrement refusé que des commissions internationales viennent dans le pays enquêter sur des faits de terrorisme relevant, selon l’Algérie, de sa seule compétence et de sa souveraineté nationale. Le Royaume-Uni avait déconseillé mercredi à ses ressortissants de se rendre à Alger, sauf en cas d’absolue nécessité, du fait des menaces d’attentats, dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
« A cause de la menace croissante d’attentats, nous déconseillons désormais tous les voyages, sauf ceux qui sont essentiels, à Alger, en plus des quartiers est et sud-ouest de la ville, qui étaient déjà à éviter», a souligné le Foreign Office, suggérant de se déplacer par avion à l’intérieur du territoire algérien quand c’est possible.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *