Washington s’implique davantage au Soudan

L’administration Bush a invité le gouvernement soudanais et les rebelles sudistes à venir discuter à Washington. Les Etats-Unis veulent organiser cette rencontre durant le mois de décembre pour préparer la reprise de négociation de paix à travers le rapprochement des positions des deux parties, a confirmé le ministre soudanais des affaires étrangères.
Selon un responsable du bureau des affaires africaines du département d’Etat, cette initiative va renforcer le rôle des Etats-Unis dans la région. D’ailleurs, depuis les attentats du 11 septembre, le Soudan ne cesse d’opérer un rapprochement tactique en direction de Washington dans une sorte de reclassement de sa diplomatie et de ses alliances.
La réunion projetée devrait permettre l’échange d’idées sur des questions controversées avant un nouveau round de négociations. «Cela renforce notre ferme désir de voir un règlement de paix s’installer au Soudan au début de l’année 2003», a affirmé un diplomate américain. En fait, la réunion programmée pour le mois de décembre s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres de travail au Soudan et à l’étranger entre le gouvernement et l’Armée populaire de Libération du Soudan (SPLA), destinées à préparer la reprise des pourparlers de paix au Kenya. Un groupe de travail sur la constitution avait déjà entamé des réunions sous l’égide de l’Union européenne. D’autres groupes de travail devront se réunir en Grande-Bretagne et au Soudan.
Les deux camps avaient suspendu leurs pourparlers au Kenya le 18 novembre. Ils ont cependant accepté le principe de l’organisation d’élections générales au cours d’une période de transition de six ans, qui faisait déjà l’objet d’un accord préalable, et ont également convenu de prolonger la trêve conclue en octobre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *