Washington veut asservir les arabes

«Al-Khaleej » des Emirats arabes unis écrit que les responsables américains « ne font que répéter automatiquement tout ce que Sharon et ses généraux disent et défendent tout ce qu’ils font ». Le journal accuse le secrétaire d’Etat américain d’avoir « porté lors de sa tournée le bâton de Sharon pour tenter de mettre au pas la direction palestinienne».
Selon lui, Israël et Washington « ne veulent pas simplement anéantir la résistance palestinienne, mais aussi le peuple palestinien en le tuant ou en le poussant à l’exil pour qu’Israël puisse jouir de sa terre usurpée il y a 54 ans ». Un autre journal émirati, « Al-Ittihad », affirme que Colin Powell « a passé la moitié de sa tournée en spectateur enthousiaste et compréhensif des massacres barbares commis par le criminel de guerre Sharon». Pour sa part, le journal saoudien « Al-Madina» écrit : «qu’on ne s’y trompe pas, Powell est venu dans la région pour donner du temps à Sharon» afin qu’il poursuive ses massacres. Sarcastique, son confrère « Okaz » écrit: «Powell a réussi. Il a réussi à garantir la poursuite de l’agression israélienne contre le peuple palestinien. Powell a également réussi à transmettre la bénédiction de Washington aux politiques terroristes de Sharon ».
De son côté, le quotidien irakien « As-Saoura», organe du parti Baas au pouvoir, affirme que le chef de la diplomatie américaine « a consacré l’occupation et rendu légitime tous les massacres commis par l’ennemi sioniste en le qualifiant d’autodéfense». Une analyse partagée par le quotidien Qatariote «Al-Raya» selon qui « l’administration américaine est partenaire dans l’agression dès son début». «Washington persiste à ne pas faire cas de sentiments des Arabes et insiste pour leur dicter ses conditions humiliantes », ajoute-il. « Il n’est pas étonnant que la tournée de Powell se solde par un échec maintenant qu’il est devenu évident que l’administration américaine s’écrase d’une façon dramatique face à l’arrogance de Sharon et accède avec une facilité incroyable à ses demandes irraisonnables», écrit le quotidien « Al-Watan» de Doha.
«Powell a commencé sa mission comme envoyé du président Bush et l’a achevé en tant qu’envoyé du (Premier ministre israélien Ariel) Sharon et en cette qualité, il a rencontré le président Yasser Arafat pour lui soumettre des exigences » israéliennes, écrit le quotidien jordanien «Al-Arab Al-Youm. Selon le journal, le président George Bush demandait dans le passé à Sharon de se retirer immédiatement des villes réoccupées en Cisjordanie, «mais Bush a dû avaler ces exigences et s’est incliné» devant Israël. Son confrère «Al-Raï» affirme que la mission de M. Powell visait à «accorder plus de légitimité aux massacres du peuple palestinien et mettre à genoux Arafat. La situation sera plus grave car Sharon a maintenant obtenu le feu vert pour nuire à Arafat en l’assassinant ou en l’expulsant». A Beyrouth, le quotidien «As-Safir» titre: «Powell a autorisé Sharon à poursuivre sa guerre sous supervision américaine». «Aucune personne censée ne peut croire que le chef de la diplomatie de la plus grande puissance au monde n’a pas réussi à faire pression sur son principal protégé, à qui il fournit les armes qui lui permettent de poursuivre sa politique meurtrière », écrit-il. «Par conséquent, les Etats-Unis sont complices des crimes de guerre commis par l’armée israélienne », ajoute le journal.
A Damas, le journal gouvernemental «Techrine » affirme que « la situation dans les territoires palestiniens est devenue plus dangereuse et pire qu’avant la mission de Powell». En Israël, le « Haaretz » parvient aux mêmes conclusions: « Powell (…) laisse un vide dangereux qui se trouve au coeur du conflit israélo-arabe : la confrontation israélo-palestinienne».
Le «Jerusalem Post » souligne pour sa part que « le visage de Powell après sa rencontre avec Arafat en disait long. Les journalistes l’ont qualifié de « sinistre ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *