Yannick Noah, personnalité préférée des Français

Yannick Noah, personnalité préférée des Français

Qui aurait cru qu’en ces temps où Nicolas Sarkozy maître absolu de la communication politique, a montré sa capacité à maitriser les événements, à configurer à sa guise l’agenda domestique, puisse affronter un choix aussi douloureux que celui de voir les Français choisir Yannick Noah comme leur personnalité préférée dans un exercice annuel élaboré par l’institut de  sondage IFOP et publié par «le Journal du Dimanche».  Cette liste dominée par les chanteurs, les comédiens et les humanitaires, présente Zinedine Zidane en seconde position et Jamal Debouzze à la huitième place. Le premier politique est Nicolas Sarkozy, passé du 25e au 32e rang, tandis que Ségolène Royal remonte du 44e au 36e.
Yannick Noah n’est pas vraiment un étranger à cette liste de cœur des Français. Il avait déjà décroché la palme en 2005. Mais avec son retour, Noah avait montré une belle performance. Yannick Noah est une illustration réussie d’une parfaite reconversion. Après avoir été un champion de tennis, le terrain de Roland-Garros garde encore les frissons de son exploit de 1983, ce Français d’origine camerounaise s’est lancé avec beaucoup de succès dans la chanson. En plus du Showbiz , Yannick Noah tire aujourd’hui le reste de sa popularité de deux sources principales. La première est l’association caritative «Les enfants de la terre» qu’il avait lancée avec sa mère. La seconde provient des performances sportives que son fils Joakim Noah réalise au sein du prestigieux championnat américain de basket.
Même si, pendant la récente campagne des présidentielles, Yannick Noah s’était ouvertement engagé à soutenir la candidate des socialistes Ségolène Royal, il n’était pas connu pour ses prises des positions politiques. Ses premières apparitions dans le domaine étaient déjà l’occasion de tirer la sonnette d’alarme en cas de victoire de Nicolas Sarkozy. En décembre 2005, il s’était déclaré : «vraiment profondément déçu» si cette hypothèse venait à se réaliser. «Déçu pour moi, pour tous les travailleurs immigrés et pour tous les gens qui sont obligés au quotidien de prouver qu’ils sont français même pour ceux qui, comme moi, sont nés en France». Quelques apparitions  à la fête de l’humanité organisée chaque début septembre par le Parti communiste français, quelques reprises de chants avec des messages politiques comme «Aux arbres citoyens» ne font pas de Yannick Noah une personnalité de gauche mais l’éloigne définitivement des sphères de la droite.
 C’est pour toutes ces raisons que les oreilles présidentielles ont dû siffler à la lecture des propos tenus par Yannick Noah sur le profil tape à l’œil du nouveau président. Yannick Noah n’y va pas par le dos de la cuillère :«L’attitude, le ton, l’arrogance me choquent. Le déballage de richesse, le cynisme me choquent. La désinformation me choque  (…) Je n’ai pas encore rencontré quelqu’un qui m’a dit ce qu’il avait vraiment fait  (…) Qu’est-ce qu’il y a eu à part un brouhaha et de la godille? Quels problèmes ont été réglés (…) Je ne veux même pas parler du côté diversion avec la mise en scène de sa vie privée, et tous les médias qui suivent. C’est le roi avec sa cour, et les courtisans se mettent à genoux». En tenant ses propos, Yannick Noah a en tête le timing de l’annonce de son divorce avec Cecilia Sarkozy qui coïncidait étrangement avec la grande journée de mobilisation nationale et la révélation de sa liaison avec la chanteuse ex mannequin Carla Bruni qui visait à faire oublier la dure semaine que lui a fait subir le colonel Mouammar Kadhafi.
Des propos aussi durs, un pilonnage aussi destructeur, Nicolas Sarkozy n’a jamais eu à les subir depuis son installation à l’Elysée. La grande surprise vient de ce que la plupart des éditorialistes affirment ce constat : L’opposition socialiste et communiste semble avoir perdu les ressorts internes pour formuler une telle charge et adresser un tel réquisitoire.
De son lieu de vacances à Louxor sur le bord du Nil où il passe, en famille, les fêtes de Noël, Nicolas Sarkozy doit méditer la décision des Français de choisir une personnalité aussi ouvertement « Sarkophobe» que Yannick Noah pour capter leur affection et leur estime. Avec le secret espoir que ce choix ne reflète pas le désamour de l’opinion qui commence à poindre à l’horizon.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *