Yémen : Le CCG rejette les accusations de Saleh contre le Qatar

Yémen : Le CCG rejette les accusations de Saleh contre le Qatar

Les ministres des Affaires étrangères du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont rejeté dimanche les récentes déclarations du président yéménite hostiles au Qatar, pays qu’il avait accusé de complot. Dans un communiqué publié au terme d’une réunion à Ryad, les ministres ont «déploré vivement les déclarations yéménites contenant des insultes pour l’Etat du Qatar», qui participe à l’initiative du Golfe pour un règlement de la crise politique du Yémen. Ils expriment leur «rejet total et leur condamnation de ces déclarations» et soulignent que leur initiative, prévoyant un départ avec des garanties du président Ali Abdalah Saleh, était l’œuvre d’«une volonté commune des Etats du CCG». Les partenaires du Qatar au sein du CCG déclarent ainsi leur solidarité avec les autorités de Doha que M. Saleh avait accusées de complot contre son pays où un mouvement de protestations populaires réclame depuis fin janvier la chute du régime. «C’est l’Etat du Qatar qui finance actuellement le chaos au Yémen ainsi qu’en Egypte et en Syrie et partout dans le monde arabe», avait déclaré M. Saleh cette semaine à la télévision «Russia Today», ajoutant dans une attaque virulente contre Doha qu’il se réservait le droit de ne pas signer le plan de sortie de crise du CCG «si des représentants du Qatar étaient présents». M. Saleh a signifié samedi son refus de signer le document au secrétaire général du CCG, Abdellatif al-Zayani, qui va retourner à Sanaa, à une date non déterminée, pour reprendre sa médiation à la demande des chefs de la diplomatie du CCG. La médiation du CCG, lancée début avril, avait provoqué alors une crise diplomatique entre Doha et Sanaa, qui avait rappelé son ambassadeur au Qatar pour protester contre une déclaration du Premier ministre qatari, cheikh Hamad Ben Jassem Al-Thani, appelant au départ de M. Saleh. «Ils (les Qatariotes) ont beaucoup d’argent et ils sont peu nombreux (…).  Ils veulent s’imposer comme une grande puissance dans la région (…) grâce à la chaîne Al-Jazeera», avait dit le président yéménite à Russia Today.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *