Yémén : plus de 170 terroristes présumés seront déférés à la justice

Les services de sécurité ont récemment déférés au parquet général les  dossiers de 172 personnes soupçonnées de liens avec Al-Qaïda et d’autres  groupes terroristes, indique l’hebdomadaire 26 Septembre, organe du ministère  de la Défense yéménite.

Plusieurs d’entre eux ont été arrêtés, soupçonnés de préparer des attaques armées contre des cibles locales et étrangères au Yémen, ajoute le journal qui cite une source sécuritaire.

Selon l’hebdomadaire, le Parquet est sur le point de terminer les interrogatoires et les suspects passeront au tribunal "dans les prochains  jours". Aucune date précise n’a été donnée.

Le Yémen a été touché par une vague d’attentats terroristes durant les dernières années, notamment l’attaque de militants d’Al-Qaïda contre le USS Cole dans le port d’Aden en 2000 et contre le pétrolier français Limburg en 2002.

Le régime du président Ali Abdallah Saleh est un des principaux alliés de Washington dans la traque des militants d’Al-Qaïda depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Vingt-trois membres présumés d’Al-Qaïda, dont certains impliqués dans les attaques contre le USS Cole et le Limburg, se sont évadés de prison en février, mettant le gouvernement dans l’embarras. Six des fugitifs ont depuis été  arrêtés ou se se sont rendus aux autorités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *